Les règles à respecter pour garantir sa sécurité en vélo

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tous les cyclistes doivent nécessairement respecter les règles de sécurité en vtt electrique ainsi que le code de la route. De plus, ils doivent souscrire à une assurance. Cette démarche responsable leur offre plus de protection lors de leurs déplacements. Par ailleurs, ils doivent équiper leur vélo de feux de positions et de catadioptres. Enfin, ils sont invités à porter des gilets à haute visibilité la nuit. Éclairage.                                         

Assurance en vélo

Le cycliste doit contracter une assurance vélo. Le GAV ou l’assurance accident de la vie couvre les dommages en cas d’accident. Quant à l’assurance habitation, elle protège contre les vols éventuels. Elle prend également la couverture de la responsabilité civile en charge. De plus, elle assure une meilleure protection juridique du cycliste.

A voir aussi : Résoudre les problèmes de peau d'un cheval

Règles de circulation

Comme tout conducteur de voiture, le cycliste doit respecter certaines règles.  En cas de transgression du code de la route, il sera sanctionné. Il devra alors payer une amende dont le montant variera entre 11 et 750 euros.  C’est la raison pour laquelle il doit posséder un permis de conduire. De plus, comme tous les usagers de la route, il devra connaître toutes les règles de circulation. L’une d’entre elles est l’interdiction de l’utilisation du téléphone. Cette disposition vaut tant pour les automobilistes que pour les cyclistes. Le contrevenant risque alors de débourser une amende de 22 à 35 euros.

Les équipements obligatoires

Pour rouler en toute sécurité sur son deux roues, il existe quelques accessoires à porter :

A lire en complément : Comment faire traduire aisément ses documents ?

Le jour et la nuit

Les catadioptres sont obligatoires pour le vtt electrique et le vélo traditionnel. Ils sont formellement exigés afin d’assurer la sécurité du cycliste. Ils sont oranges lorsqu’ils sont sur les côtés, blanc à l’avant et rouge à l’arrière. Sinon, les pédales devront aussi disposer de cet équipement.

Par ailleurs, les freins doivent constamment être en bon état. Quant aux avertisseurs sonores tels les sifflets, les trompes ou les cloches, ils sont interdits. Cependant, le vélo peut tout de même être équipé d’un timbre ou d’un grelot.

La nuit

À la tombée de la nuit, le cycliste doit porter un gilet à haute visibilité. Cette tenue est particulièrement exigée lors d’un déplacement en dehors de la ville. De plus, les feux de position avant et arrière sont  indispensables. Le cycliste risque d’écoper d’une amende s’il ne les allume pas.

Par ailleurs, un vtt electrique et un vélo classique ne doivent pas présenter d’éléments qui ne sont pas mentionnés par le texte règlementaire. Ainsi, il est inutile d’utiliser des clignotants rouges.

Stationnement autorisé pour vtt electrique et vélo traditionnel

Le cycliste doit nécessairement garder son vélo sur la chaussée et le garer sur les emplacements prévus à cet effet. S’il ne respecte pas ce règlement, il risque la fourrière pour cause de stationnement gênant ou abusif. Dans ce cas, un rangement pour vélo est à prévoir. Ce dispositif permet de suspendre plus de 5 bicyclettes. Comme le spécifie un comparatif velo electrique, il ne faut donc pas oublier de l’acheter.

En conclusion, les catadioptres, le gilet à haute visibilité et les feux de position sont les incontournables du vélo. Quant à l’allumage des lampes, il est obligatoire en soirée. De plus, le vélo ne doit pas être garé de manière abusive ou gênante sur la voie publique.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons