Marseille, la nouvelle cible de la Chine

0

Ce n’est plus vraiment une information : Pékin est en train de dessiner les grandes routes de la soie. Elle entend d’ailleurs faire de la cité phocéenne un point d’entrée de ses produits textiles vers le reste de l’Europe. Avec la construction du MIF 68 dans les quartiers nord de Marseille, c’est toute une stratégie de coopération sur le long terme qui est décliné. D’ailleurs, le Président Emmanuel Macron a récemment signé un accord pour la construction d’une immense usine de Silice sur un terrain du port de Marseille. Un investissement record de 100 millions d’euros avec plus de 130 emplois à la clé.

Un véritable pouvoir de séduction

Avec la présence chinoise dans la ville phocéenne, ce sont plusieurs dizaines de grossistes chinois qui se sont installés au MIF 68, un projet de Xavier Giocanti. Ils vont bientôt quitter les rues étroites du quartier de Belsunce afin de s’installer sur les hauteurs du centre de commerce et d’affaires. Celui-ci a été construit sur plusieurs hectares et reste très proche du port de Marseille. Ce qui en fait un endroit privilégié pour les importations et les exportations depuis la ville vers l’Europe ou le Maghreb. Le compagnon de Christine Lagarde entend ainsi faire de Marseille le plus grand marché du gros textile en France, outre le Cifa qui s’est déjà installé à Paris.

Une histoire d’amour qui ne date pas d’hier

Il faut dire que l’intérêt de Pékin pour la ville phocéenne ne date pas d’aujourd’hui. Au 19e siècle et même vers les années 60, les Chinois qui venaient en Europe débarquaient d’abord sur ce port. Par la suite, les relations se sont distendues jusqu’à ce que l’ancien maire de la ville, Robert Vigouroux, tente de resserrer avec le jumelage entre les villes de Marseille et de Shanghai. Aujourd’hui, la ville phocéenne est sans doute la plus intéressante pour la Chine, car elle constitue une porte d’entrée pour les exportations chinoises vers l’Europe par voie maritime.

La grande offensive commerciale de Pékin

À cette attractivité géographique de Marseille, s’ajoute un écosystème des télécommunications parmi les plus développés au monde. En effet, en seulement deux décennies, Marseille est devenu le point d’arrivée de nombreux câbles sous-marins, surtout ceux qui proviennent d’Asie via le canal de Suez. Cependant, ce qui intéresse le plus Pékin, c’est dans doute son port qui est, sur le plan historique, un endroit où le trafic humain et commercial s’est largement développé.

Share.

Comments are closed.

Powered by themekiller.com