Les villes bretonnes comme source de destination immobilière

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Déménager en Bretagne est très prisée par les citadins, plus précisément pour ceux qui habitent dans les grandes villes comme : Paris, Marseille ou Lyon. Effectivement, vivre à Quiberon ou à Quimper constitue une grande aventure. Cela peut être une bonne opportunité que de s’installer dans une ville pareille pour profiter de la plage et du paysage tous les weekends. La raison pour laquelle la province est devenue la destination immobilière par sa forte potentialité touristique. La majorité des locataires en Bretagne sont des familles de 3 à 5 personnes. La location immobilière est vraiment fréquente, car pour l’année 2014, la préfecture de la région a enregistré un taux de location immobilière de 32 %.

Des biens atypiques qui conviennent à tous les budgets.

Comme pour toutes procédures locatives, la démarche s’effectue toujours par l’intermédiaire des agences immobilières de la ville. Plusieurs prestataires pourront proposer des maisons proportionnelles à toutes les catégories de budget. Non seulement ils proposent des transactions intéressantes, mais se présentent également comme un véritable guide touristique qui fait visiter la ville du fond en comble. L’estimation immobilière est généralement basée sur le prix de vente de l’immobilier breton fixé durant la transaction.

A lire également : Maison connectée : comment ça marche ?

Souvent ce prix ne reflète pas l’estimation fixée sur la brochure ou sur le site officiel de l’agence immobilière concernée. À la décision finale, il sera encore possible de négocier la valeur du m² pour une dizaine ou une centaine d’euros, en fonction de la négociation. En Bretagne, dans ses différents départements, le prix locatif est nettement inférieur par rapport aux propriétés situant dans les agglomérations citadines, sans pour autant freiner la progression de l’inflation subie par les Français.

La hausse du prix des transactions immobilières grimpe de jour en jour, même pour un terrain non constructible. Mais l’inflation n’arrête pas l’augmentation du nombre de maisons neuves et à vendre ou à louer en Bretagne. Le marché de l’immobilier crée dorénavant des revenus importants pour l’économie territoriale.

A lire aussi : Découvrez la Haute Bretagne, dans l'Ille-et-Vilaine, département du 35.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons