Quelles sont les démarches pour ouvrir un institut de beauté ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour pouvoir ouvrir son institut de beauté, il est impérativement nécessaire d’avoir un CAP esthétique ou alors un diplôme minimum de niveau V en rapport avec ce métier. Cependant, le responsable de l’institut peut ne pas être diplômé, il doit juste embaucher une personne qui a plus de 3 ans d’expérience.

En ce qui concerne les démarches, l’étude de marché, le choix stratégique des produits et de la communication, l’approche chiffrée de l’activité ainsi que le financement du projet sont les 4 étapes préalables au lancement. En effet, l’étude de la faisabilité est essentielle à n’importe quel lancement, il faut voir ce genre d’exercice comme une sorte de prospection commerciale qui déterminera l’endroit où vous devriez vous installer, si le potentiel clientèle y est suffisant ou si des prestations manquent encore.

A découvrir également : Trouver des financements pour ouvrir un institut de beauté

Identifier ses concurrents et leurs situations géographiques est tout aussi indispensable. L’absence de concurrent peut être un vrai plus susceptible de faire fonctionner à merveilles votre activité mais il faut également voir pour quelle raison personne ne s’est lancé dans ce projet à cet endroit précis.

S’il y en a, essayez d’identifier le mieux possible leurs prestations, notamment leurs tarifs, la gamme de leurs produits et leurs offres.
Identifiez ensuite les clients potentiels, ce qu’ils attendent de leur esthéticienne en matière d’épilation, d’ongles et de soins. Demandez-leur à travers un questionnaire par exemple, s’il préfèrent venir à l’institut durant la semaine, le week-end, tôt le matin, entre midi et 14h, ou le soir, s’ils souhaitent recevoir un mail à l’ouverture..

A lire aussi : Comment réduire ses dettes correctement ?

A l’issue de cette étude de marché, vous saurez donc qui sont vos concurrents, où ils sont implantés, ce qu’ils proposent et vous vous rendrez compte des attentes de la clientèle et de ses souhaits.
Dans le choix des produits, il faut se référer à la clientèle et à la concurrence pour connaitre les meilleurs produits à adopter. En général, il n’est pas conseillé d’utiliser les produits d’une marque déjà utilisée dans votre zone de travail pour ne pas se heurter à une concurrence inutile et la comparaison de son prix dans un autre institut.

Pour l’approche chiffrée, il est nécessaire de mener une étude financière et donc de faire appel à un comptable ou à des organismes d’aide à la création d’entreprises tels que les BGE, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat ou le réseau France Active.
Finalement, il faut retenir de la partie financement que les banques et les investisseurs prennent comme garantie votre capacité de remboursement.
Si le montant de CAF suite au prélèvement de votre rémunération est de 2000 euros alors la banque vous prêtera un maximum de 10000 euros sur 5 années. Globalement tout découle de votre chiffre d’affaire. Par conséquent, il faudrait faire preuve de prudence et ne pas le surestimer pour ne pas avoir à gérer de mauvaises surprises.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons