Perp ou assurance vie ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plusieurs instruments financiers peuvent vous permettre de mieux préparer votre retraite. Sur le marché, vous trouverez des formules que vous pourrez choisir selon vos besoins réels. De ce fait, il est possible d’opter pour le PERP ou pour une assurance vie. Si vous avez du mal à faire un choix, voici quelques informations qui vous seront utiles.

La différence au niveau de la disponibilité des fonds

Le PERP est l’acronyme du Plan Épargne Retraite Populaire. Comme vous l’aurez compris, il vous permettra de réaliser des économies pour votre retraite tout comme l’assurance vie. Toutefois, la première différence se situe au niveau de la disponibilité des fonds.

Lire également : Tout savoir sur le coworking en portage salarial

Dans le cas du PERP, votre épargne ne pourra être récupérée qu’à votre retraite où vous percevrez la rente à vie. De ce fait, vous ne serez pas en mesure de procéder à des retraits ponctuels. Cependant, il est possible de débloquer votre épargne dans des situations exceptionnelles prévues par la loi.

Vous pourrez retirer votre capital avant la retraite dans le cas :

A lire aussi : Choisir un courtier pour investir en bourse : nos conseils

  • d’un surendettement,
  • du décès d’un conjoint,
  • d’une invalidité, etc.

L’assurance vie quant à elle, sera plus flexible, car votre épargne reste disponible. Sur votre demande, le capital peut vous être reversé. Lorsque le contrat date d’au moins 8 ans, vous pourrez profiter d’une bonne fiscalité.

La différence d’imposition durant l’épargne

Pendant la phase d’épargne, les revenus issus des montants que vous versez dans le cadre d’un contrat d’assurance vie ne sont pas déductibles. Dans le cas du PERP, les faisabilités sont inverses. En effet, suivant un plafond déterminé par la loi, vous pourrez déduire les sommes versées du revenu imposable.

De ce fait, il vous est possible de réaliser des économies d’impôts, ce qui n’est pas le cas au niveau de l’assurance vie. Toutefois, cette déduction est sujette à des limites et à des conditions bien précises.

La différence dans la fiscalité au retrait

À la sortie du capital lors des deux types de contrats, la fiscalité n’est pas la même. Par exemple, dans le cas d’une assurance vie, lorsque vous sortez le capital, il n’y a que les intérêts qui sont soumis aux impôts sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Toutefois, lorsque votre contrat date de 8 ans, il est possible de jouir d’un abattement de 4 600 euros pour les célibataires et de 9 200 euros pour les couples (mariés ou pacsés). En gros, pour profiter de votre contrat d’assurance vie, vous devez le garder au moins 8 ans afin de profiter d’une bonne fiscalité.

Ici, vous aurez trois possibilités pour retirer l’argent une fois à la retraite. Vous pouvez retirer la totalité des fonds, racheter partiellement le capital sur une période donnée ou encore opter pour une rente à vie.

Dans le cas d’un PERP, il n’est pas possible de récupérer la totalité des fonds. En effet, lorsque vous êtes retraité, une rente viagère vous est versée à hauteur de 80 % de votre épargne. Toutefois, les 20 % sont récupérables en bloc pendant que la rente est versée à vie.

Par ailleurs, la rente dans le cas du PERP, au même titre que la pension de retraite, est imposable. Ensuite, on opère un abattement de 10 %, après quoi les prélèvements sociaux sont ajoutés.

Voilà quelques différences entre le PERP et l’assurance vie pouvant vous permettre de mieux choisir votre produit d’épargne pour la retraite.

Partager.