Encens et religions: quelles significations?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si pour certains l’encens se résume en un parfum d’intérieur et d’ambiance, pour d’autres, il revêt une symbolique bien plus profonde. Voyons ensemble quelles significations sont données à l’encens dans le cadre des diverses religions. Gros plan sur cette résine millénaire.

L’encens, définition

Si tout un chacun a d’ores et déjà vu ou humé de l’encens, nous sommes toutefois peu nombreux à en connaître la provenance. L’on doit son existence à un arbre: le boswellia. Ce dernier, qui peut atteindre trois mètres de haut, est originaire du Dhofar. Seuls les arbres mâles sont en mesure de produire la résine utilisée pour la confection de l’encens, également appelé oliban.

A lire aussi : Diagnostic d’une installation électrique

La production de l’encens demande de la patience puisque 10 années sont nécessaires avant de pouvoir en récolter le fruit. Sa quantité en est d’ailleurs assez limitée puisque seulement 2.000 tonnes sont produites par an à travers le monde.

L’encens et la religion catholique

Dans le cadre de l’Église catholique, l’encens en tant que tel n’a pas de réelle valeur. Son intérêt réside en réalité dans sa combustion. Cette dernière symbolise l’offrande faite par le Christ à Dieu. La fumée, en s’élevant vers le ciel, guide les prières des fidèles vers les cieux, soit vers Dieu. Rappelons que l’encens constituait l’un des trois cadeaux offerts par les mages à l’enfant Jésus.

A découvrir également : Véranda: quels matériaux?

L’encens et le bouddhisme

L’encens est également très présent dans le cadre du bouddhisme, où il constitue d’ailleurs une des 8 offrandes. Pour les bouddhistes, l’encens a vocation à demander l’aide des esprits.

L’encens, voué à disparaître?

Malgré son existence antérieure à la nôtre, l’encens serait menacé d’extinction. C’est en tout cas ce qu’avancent diverses études, nous apprenant que 7% de l’espèce d’arbre productrice de l’encens disparaît chaque année. La cause? Les herbivores et les insectes ont sont très (trop) friands. Certains sont également emportés par des incendies. De nombreux grossistes en encens sont toutefois parvenus à synthétiser ses effluves si particulières, permettant la subsistance, bien qu’altérée, de cette résine.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons