Espagne: quand les vacances ne suffisent plus

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En ce lendemain d’automne, les vacances d’été sont désormais bel et bien derrière nous, n’en déplaisent aux adeptes des voyages et autres après-midi piscine. Cet année, vous aviez opté pour des vacances en terres espagnoles? Vous en avez tant apprécié la culture, le mode de vie, la gastronomie et le climat qu’il vous tarde déjà d’y retourner? Vous envisagez même d’y établir définitivement vos quartiers ou d’au moins vous y offrir un point de chute? Vous êtes loin d’être la/le seul(e)! Le nombre d’expatriés belges en Espagne ne cesse d’ailleurs plus d’augmenter. L’Espagne séduit, l’Espagne fait rêver. 

Un pays avantageux

Des températures généreuses toute l’année, des plages paradisiaques à ne plus savoir qu’en faire, une architecture hors du commun, une culture riche, des traditions aussi variées qu’intéressantes, une gastronomie à vous en décrocher la mâchoire, une douceur de vivre rare, une proximité notable, une qualité de vie appréciable, un accueil chaleureux, un coût de la vie attractif,…: les avantages de l’Espagne se comptent par dizaines!

Si la Belgique n’en demeure pas moins un pays agréable, reste que le Belge éprouve parfois quelques envies d’évasion, une façon de voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs… 😉

Des prix attractifs

Et il est un argument de poids qui suffit bien souvent à lui seul à faire pencher la balance: le prix de l’immobilier espagnol. Pour le prix d’un petit duplex en centre ville chez nous, il est en effet possible d’acheter une jolie maison idéalement située en Espagne.

Qui n’a jamais rêvé de couler des jours heureux à deux pas de la plage ou de se lever tous les matins en jouissant d’une splendide vue sur mer? En Espagne, le tout est accessible à un prix somme toute raisonnable.

Prudence…

Reste que si l’évasion est tentante, mieux vaut vous faire aider de spécialistes au fait des législations propres à votre future terre d’accueil. Il serait en effet bête de voir votre rêve s’écrouler pour un seul instant de mégarde…

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons