Vers une plainte contre Volkswagen aux Pays-Bas

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

On dirait que l’histoire des moteurs diésel truqués continue de hanter la célèbre marque allemande. En effet, un groupe néerlandais représentant plus de 180.000 propriétaires de Volkswagen entend déposer une plainte contre le constructeur allemand. Pour rappel, le groupe allemand est accusé avoir utilisé un logiciel pour truquer les données concernant les émissions polluantes sur ses moteurs Diesel. Aux États-Unis, le constructeur automobile avait accepté de verser plus de 20 milliards de dollars pour indemniser plus de 500.000 automobilistes. Selon ce collectif néerlandais, le constructeur a refusé tout type de compromis en Europe.

Une action en justice envisagée

Selon l’association alémanique, tous les propriétaires suisses devaient s’allier avec d’autres pays à travers un accord européens afin de faire face au scandale des moteurs truqués. Depuis lors, plus de 2000 propriétaires helvétiques se sont signalés. En effet, un verdict rendu aux Pays-Bas ne pourrait pas avoir le même effet juridique qu’en Suisse. C’est pour cela qu’il est important que l’action soit intentée au niveau européen. Toutefois, une reconnaissance de la responsabilité de Volkswagen au niveau européen aurait un grand effet domino dans toute l’Europe.

Pour sa part, la SKS souhaite renforcer la pression depuis la Suisse. Pour cela, elle envisage nettement une action en justice en collaboration avec d’autres partenaires en provenance d’Allemagne, d’Autriche et des Pays-Bas.

Égalité de traitement

À travers cette action en justice, le problème qui se pose renvoie à l’égalité des traitements. En effet, après avoir indemnisé les clients américains, les clients européens réclament les mêmes faveurs. Aux États-Unis, les propriétaires de véhicules Volkswagen ont eu droit à un traitement compris entre 5000 et 10.000 dollars. Certains d’entre eux ont d’ailleurs pu retourner leurs véhicules. Il s’avère cependant plus compliqué de faire valoir ce type de demandes en Europe, pays par pays, car il n’existe pas d’instrument d’action collective pour ce genre de situation.

Vers une réadaptation des véhicules

En ce qui concerne les dédommagements, on peut dire que la situation progresse très peu en Suisse. Toutefois, le dossier de réadaptation des véhicules concernés par les moteurs truqués avance à grands pas. En effet, une vingtaine de clients ont vu leurs véhicules réparés, mais avec quelques pertes de capacités. Les négociations avec le professionnel de l’import auto volkswagen Marseille sont d’ailleurs été bouclées et les organisations de défense des consommateurs semblent un peu satisfaites. Quoi qu’il en soit, l’épisode des moteurs truqués est loin de connaitre son épilogue.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons