Stretching : les raisons de se laisser tenter

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

On le sait, en sport, il y a la team étirements et l’autre, pour qui s’étirer n’a que peu d’intérêt. Pourtant, la souplesse est importante puisqu’elle apporte de l’harmonie et de la fluidité aux mouvements. Le stretching serait une aide pour éviter les blessures. Voici donc pourquoi vous devriez vous laisser tenter par cette discipline.

Pourquoi faire du stretching ?

Le stretching est une discipline connue pour être douce. L’idée est de tendre, puis de contracter et de relâcher les muscles lentement et de façon maîtrisée. Globalement, ce sport permet de développer sa souplesse en renforçant l’élasticité des muscles et des tendons. Allongeant également ces premiers, le stretching affine la silhouette et la contribue à la rendre plus harmonieuse. Par ailleurs, cette discipline préserve les articulations en raison de la lubrification articulaire. Les bienfaits sont donc multiples. À force de pratique, ils se ressentent sur le corps, ainsi que sur le mental. Car le stretching permet d’évacuer le stress et l’anxiété. Relaxant, les exercices nécessitent aussi de la concentration et un certain contrôle de la respiration. Autant dire qu’une séance de stretching, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas de tout repos. La question qui se pose donc est celle de savoir quand pratiquer.

A découvrir également : Pourquoi argent 925 ?

Quand faut-il faire du stretching ?

Le stretching doit être effectué avant et après une activité physique. En amont de la séance, l’idée est de préparer les articulations et les muscles à l’effort qui va être fourni. Grâce aux étirements, vous limiterez les risques de blessures, à l’exemple des tendinites ou des claquages. À l’issue de votre entraînement, le stretching vous permettra de vous détendre. Grâce à cette pratique, les muscles peuvent retrouver leur longueur naturelle plus rapidement, ce qui permet aussi à l’organisme de récupérer plus rapidement. Mais attention, il reste conseillé d’attendre un peu avant de passer aux étirements. Et bien sûr, le stretching peut être pratiqué en tant que discipline à part entière, sans être considéré comme un complément. 

Les exercices de base 

Si vous êtes une adepte du stretching au matin ou que vous débutez tout juste, voici quelques exemples d’exercices à réaliser.
Tout d’abord, le cobra. Il s’agit d’un mix entre stretching et yoga, permettant d’étirer les abdominaux et de détendre les lombaires, ainsi que le bas du dos. Pour réaliser ce mouvement, placez-vous au sol, les mains ancrées dans le sol à hauteur des épaules. Tendez les bras et poussez votre tête et vers le haut. Le dos doit être courbé, tandis que le bas du corps est ancré dans le sol. Pour être efficace, le mouvement doit être effectué plusieurs fois de suite, en l’accompagnant d’une respiration profonde et lente. Autre exercice, le chat. Vous devrez alors être sur le sol, à quatre pattes et avec les mains placées sous les épaules. Lors de l’inspiration, levez la tête en direction du ciel et creusez le dos. Durant l’expiration, rentrez la tête et arrondissez-vous au maximum. Renouvelez l’exercice une dizaine de fois. Bien sûr, tenez compte de votre forme et de votre souplesse lors de vos séances, l’objectif n’étant pas de vous faire mal.

A lire en complément : Tout l’univers de la remorque à votre disposition

Partager.