Start-up: comment s’étendre efficacement à l’international après un CES ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour toute start-up, participer au salon international de l’innovation (CES) constitue un idéal à atteindre. En effet, cette messe annuelle du High-Tech se trouve réservée à une poignée d’entreprises d’exception de par le monde. Elle note justement la présence régulière des géants de la technologie à l’instar de Microsoft, Google, Meta, Twitter, Intel, BMW et j’en passe. Mais comment réussir à faire convier sa start-up à cet événement prestigieux ? Quelle stratégie adopter pour un déploiement efficace à l’international ? Focus!

Bien penser sa stratégie

La clé pour une croissance efficace à l’international se résume à la stratégie de déploiement. Avec une bonne stratégie, n’importe quelle start-up est assurée de réussir son projet et inversement de faire faillite assez rapidement. Ainsi, il importe de commencer par revoir ses assises locales.

A lire aussi : Emploi à Marseille : quels sont secteurs d'activités qui recrutent ?

Il s’agit de vérifier si votre entreprise dispose de solides bases pour s’engager sur un marché à l’extérieur. Cette évaluation va toucher toutes les dépenses essentielles à la survie de la société (ressources humaines, marketing, infrastructures, etc.).

Une fois votre disponibilité budgétaire connue, il va être question du choix d’une destination à votre portée. Certes, tout le monde veut s’installer assez vite dans les plus grandes villes à l’étranger, mais il faudra trouver des options judicieuses et progresser dans le temps. En parfait exemple de cette expansion sur le marché, nous avons Sharvy , une start-up qui a su s’imposer en Suisse avant d’envisager son implantation aux États-Unis.

Lire également : Choisir un plateau repas de traiteur pour ses évènements d'entreprise

Miser sur Sharvy pour l’illustration d’un déploiement à succès

Sharvy est une solution digitale pour la bonne gestion des espaces partagés au sein d’une entreprise. Généralement, la répartition des places de parking, postes de travail et autres lieux de commune utilisation entre les collaborateurs…, constitue un casse-tête pour les gestionnaires. Mais avec Sharvy, ce problème est efficacement résolu.

La start-up connait justement un grand succès. Elle fait partie des rares invités français au CES tenu à Las Vegas cette année. L’atteinte de cette place de choix a nécessité un déploiement progressif en commençant par une cible proche notamment la Suisse. Dans ce pays où le besoin d’optimisation d’espace est réel, la solution a vite été appréciée. On note son utilisation dans des entreprises de renom à l’instar du groupe Naef. Aujourd’hui, Sharvy signe dans plusieurs autres pays à l’instar du Royaume-Uni, des États unis, etc.

Investir le minimum

Il est conseillé de mettre en œuvre son action avec un investissement minimal, et ce, quel que soit l’aspect infaillible de votre stratégie. Vous savez, il n’y a aucun Mac Donald sur le sol islandais, car le géant a fait faillite sur ce marché. Pourtant, il est évident que les ressources ne constituent pas ce qui lui manque ; ni la stratégie d’ailleurs. Tout projet présente une marge d’inconnus qui impose un investissement prudent. Pour une start-up qui essaie d’émerger de Montpellier, vous devez prévoir les risques et adopter un plan de leur gestion en cas de survenance.

En vue d’une action peu dépensière, vous pouvez nouer des partenariats avec les PME en place sur votre marché de destination. Pensez également à utiliser des outils gratuits sur le web pour gérer les activités à distance. Vous pourrez améliorer vos services en fonction des évolutions constatées.

Partager.