Pourquoi une théière en fonte ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tout ce que vous devez savoir sur la théière en fonte japonaise.

Adoptés par les gourmets, les chefs professionnels et les cuisiniers amateurs, les casseroles, les casseroles et les bouilloires en fonte sont devenus de plus en plus populaires ces dernières années. Tout le monde semble avoir au moins un article en fonte qu’il jure et utilise fréquemment, malgré le processus d’assaisonnement et les exigences d’entretien quelque peu intimidantes (pour les novices en fonte). De plus, vous pouvez choisir parmi de nombreux modèles : poêles à poisson, théière japonaise en fonte, fours hollandais, casseroles, grands pots — vous le nommez.

Avec une histoire qui remonte à des centaines d’années dans les pays de l’Est, les navires en fonte apportent également un charme ancien aux espaces de vie modernes. Pourtant, une conception en particulier s’est distinguée parmi les autres : la théière japonaise en fonte. Utilisé dans la cérémonie du thé, ce type de théière est fabriqué spécifiquement pour l’ébullition de l’eau. Pas de thé brassage, juste de l’eau bouillante. Cela transforme un petit objet de fer en un véritable symbole de pleine conscience. C’est la quintessence du « slow living », et il est également conçu pour durer toute une vie.

A découvrir également : Toilette sèche: comment ça marche?

La tetsubine est l’incarnation d’une cérémonie traditionnelle du thé, du processus de brassage du thé lentement, dans un rituel qui exige patience et soin.

” alt=”” width=”2000″ height=”1411″ />

A lire également : Attirer de nouveau client grâce à la photographie culinaire

Histoire

Nommée « tetsubin » en japonais, ce type de théière remonte au XVIIe siècle. Fabriquée dans la ville de Morioka et dans la ville de Mizusawa, toutes deux dans la préfecture d’Iwate, la bouilloire fait partie de la catégorie de ferronnerie Nambu Tekki, qui fait référence à tous les produits en fonte fabriqués dans l’ancienne région de Nambu. Nambu Tekki lui-même est originaire des bouilloires et de la ferronnerie Nambu Kama, qui remontent à la période Sengoku, qui a duré entre 1467 et 1600. Aujourd’hui encore, ces théières sont presque exclusivement fabriquées dans la préfecture d’Iwate par des artisans qualifiés qui utilisent les mêmes techniques traditionnelles.

Bien que fabriquée au Japon pendant des centaines d’années, la théière japonaise en fonte n’est pas devenue populaire jusqu’aux XVIIIe et XIXe siècles, sa demande croît au fil des ans jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale. Les motifs de cette époque varient de minimaliste et épuré à finement décoré. Cette dernière catégorie comprend des bouilloires avec des ornements en haut relief ainsi que des théières avec incrustations d’or ou de bronze. Certains de ces dessins ont été inclus dans des collections muséales et privées, mais en nombre limité. Cela est dû au fait que les théières ont été — et sont encore — fabriquées à une échelle relativement petite par des maîtres artisans.

À la fin des années 90, un nouveau type de design, créé spécialement pour les marchés européens et occidentaux, introduit des couleurs plus vives. Alors que certains ateliers ont commencé à collaborer avec des designers internationaux, le tetsubin traditionnel est entré dans un nouveau chapitre et est devenu un produit recherché dans le monde entier.

” alt=”” width=”1800″ height=”1141″ />

Gracieuseté de Iwachu L’attrait de la théière en fonte japonaise

Contrairement à tous les autres types de bouilloires, les amateurs de thé utilisent une tetsubin seulement pour faire bouillir l’eau pour la cérémonie du thé. L’intérieur du navire est laissé sans revêtement. Autrement dit, si votre bouilloire en fonte a une finition en émail à l’intérieur, ce n’est pas une vraie tetsubin. La surface « brute » de ces théières japonaises traditionnelles permet au fer de s’infiltrer dans l’eau pendant le processus d’ébullition. Cela change le goût de l’eau et rend finalement le thé plus doux et plus sucré.

Le thé fait avec de l’eau bouillante d’une tetsubine a également un goût plus riche et moins amer, offrant une saveur plus douce. Outre le goût, les utilisateurs de tetsubin récoltent également les bienfaits pour la santé d’obtenir un supplément de fer gratuit avec chaque tasse de thé. Bien sûr, vous pouvez également utiliser votre théière japonaise en fonte pour faire bouillir de l’eau pour le café. Différents types de théières fournissent un goût d’eau subtilement différent. En fonction de la composition ou des matières premières, des techniques de fabrication de la théière et de la porosité de la fonte, chaque tetsubine est unique en son genre et a un effet spécifique sur le goût de l’eau et la tasse de thé résultant. La construction en fonte aide également à maintenir l’eau chaude pendant une plus longue période de temps.

On a laissé le meilleur pour la fin. Vous n’achetez une théière japonaise en fonte que si vous aimez vraiment le thé et si cela ne vous dérange pas de faire un peu d’effort pour faire une tasse. Après tout, la tetsubine est l’incarnation d’une cérémonie traditionnelle du thé, du processus de brassage du thé lentement, dans un rituel qui exige patience et soin. Vous devez faire attention à chaque étape et profiter du processus autant que vous le souhaitez dans le résultat. Une tetsubine est « vie lente » par excellence. Il donne à la routine de fabrication du thé la solennité d’un ancien rituel. Dans le même temps, ce processus apporte la pleine conscience à une activité quotidienne ordinaire, rendant chaque tasse de thé spéciale.

” alt=”” width=”2000″ height=”1333″ />

© Soichi Murazumi Le processus d’artisanat

Pour même obtenir le titre d’ « artisan traditionnel », les artisans doivent s’entraîner pendant dix ans. Chaque tetsubin est fabriqué à la main par un processus qui comporte de nombreuses étapes. Tout d’abord, les artisans fabriquent du sable, de l’argile ou des moules secs à la main, façonnant le matériau et ajoutant des travaux ornementaux. Processus fastidieux, cette étape permet de créer les motifs distinctifs des produits. Les motifs vont du motif de points Arare à la texture Hada en passant par les motifs animaux ou floraux complexes. Ensuite, les artisans versent du fer fondu dans les moules. Traditionnellement, les théières en fonte japonaise haut de gamme présentent un moule en argile, tandis que les moules à sable conviennent aux bouilloires d’utilisation quotidienne, aux exportations et à la fabrication rapide.

Pour réaliser chaque théière, les artisans réunissent plusieurs composants : les moules externes et internes ainsi que les moules pour le bec, le couvercle et le bouton de couvercle. Conçues pour minimiser la surchauffe, les poignées sont dotées d’un morceau plus mince de fer forgé qui peut être creux ou solide. De toute façon, la poignée ne sera jamais chaude pendant le processus d’ébullition de l’eau.

Après que le fer a refroidi, les artisans retirent le moule et commencer le processus suivant. Cuites dans un feu de charbon de bois, les théières deviennent « activées » car le feu enlève l’oxygène de la surface de la fonte. Cette étape cruciale fait toute la différence entre une bouilloire en fer simple et une vraie tetsubine, car la surface poreuse de la théière a la capacité de changer la composition de l’eau. Les théières changent également de couleur, devenant gris bleuâtre.

La finition des théières consiste à chauffer la fonte à une certaine température et à appliquer un revêtement de laque naturel fabriqué à partir de la sève de l’arbre d’Urushi. Le polissage de la laque sur les surfaces en relief ajoute la dernière touche finale. Cette étape crée également un contraste entre la surface mate de l’intérieur en fer « brut » et les accents brillants sur l’extérieur.

Le processus de fabrication de chaque théière japonaise en fonte, une fois entièrement réalisé à la main, dure environ une semaine. En conséquence, certaines de ces théières peuvent avoir un prix plus raide, mais en fin de compte, vous obtenez ce que vous payez pour. Moderne , comme l’utilisation de dispositifs de fusion électriques, a permis aux ateliers d’accélérer le processus de fabrication tout en préservant cette fabrication artisanale et l’étiquette artisanale.

Les règles d’utilisation d’une théière en fonte japonaise

Lors de l’utilisation d’un tetsubin pour la première fois, vous devez faire bouillir de l’eau et la jeter, en répétant le processus plusieurs fois. Cela élimine l’odeur d’une nouvelle théière. Si cette étape ne parvient pas à éliminer complètement l’odeur de la théière en fonte, placez quelques feuilles de thé ou de gingembre dans l’eau bouillante. Ces ingrédients naturels ont des propriétés antioxydantes et protègent la surface du fer tout en éliminant cette nouvelle odeur de bouilloire en fonte.

Une des règles les plus importantes à retenir ? Ne chauffez jamais une tetsubine vide, car vous pourriez endommager la théière et même provoquer l’apparition de fissures. Lorsque vous faites bouillir plusieurs lots d’eau, vous devez toujours laisser une petite quantité d’eau chaude à l’intérieur de la théière avant d’ajouter de l’eau froide supplémentaire. Ajouter de l’eau froide à une théière chaude provoquent la rétrécissement de la fonte puis se fissure.

Bien que traditionnellement utilisé avec des feux de charbon de bois qui ne créent pas d’humidité et font apparaître de la rouille sur l’extérieur, les amateurs de thé doivent aujourd’hui se contenter des plaques de cuisson. Les poêles à gaz et à induction sont sûrs à utiliser, mais pour ce dernier, vous devez garder la chaleur à un réglage plus bas pour protéger la bouilloire pour une utilisation à long terme. Si elle est chauffée avec une chaleur intense sur un poêle à induction, une tetsubine peut devenir fragile au fil du temps et même se fissurer. L’utilisation de ces sources de chauffage modernes crée également de la vapeur d’eau, ce qui conduit à la rouille sur le fond de la théière. C’est tout à fait normal. Cependant, si vous voulez enlever la rouille extérieure pour des raisons esthétiques ou s’il y a trop d’accumulation, vous pouvez utiliser du thé vert qui assombrira également la couleur de votre bouilloire.

Enfin, vous ne devez jamais laisser d’eau dans votre bouilloire pendant une période plus longue, car cela peut provoquer la rouille à l’intérieur de votre théière. Si cela arrive, ne vous inquiétez pas, nous avons un solution pour vous dans la section suivante.

” alt=”” width=”1400″ height=”1400″ />

Gracieuseté d’Iwachu Maintenance

Après des semaines d’utilisation, toutes les théières japonaises en fonte développent des taches rouges et blanches. Ce sont des minéraux provenant de la surface de la fonte et de l’accumulation de carbonate de calcium causée par l’utilisation. Aucun d’eux ne doit être enlevé, car ils contribuent au goût spécifique de l’eau et ils empêchent également la rouille.

En parlant de rouille, votre théière en fonte développera de la rouille dans le temps et avec l’utilisation. L’utilisation de l’eau d’une bouilloire en fer rouillée est sans danger pour la consommation. Au Japon, certaines recettes traditionnelles incluent même l’ajout d’un ongle rouillé pour ajouter plus de couleur aux plats. Mais vous devriez enlever la rouille quand elle s’accumule, car elle finira par affaiblir la fonte et réduire la durabilité de votre théière. Pour enlever en toute sécurité la rouille des bouilloires en fonte, faire bouillir le thé oolong vert ou les feuilles de thé vert dans l’eau et laisser la concoction refroidir dans la théière. Ces antioxydants naturels réduiront la rouille et donnera à l’intérieur une couleur plus foncée.

N’utilisez jamais d’éponges grossières ou de détergents pour nettoyer votre bouilloire, car vous risquez d’endommager votre théière en fonte japonaise. Pour la rouille externe, vous pouvez utiliser un chiffon doux et du thé vert liquide. Vous pouvez également utiliser ce processus pour rajeunir la surface brillante de la finition laquée et garder votre théière comme neuve.

Avec des soins appropriés, une tetsubine peut durer toute une vie. En vérité, ces théières sont aussi destinées à devenir des hérités, à passer d’une génération à l’autre.

” alt=”” width=”2000″ height=”1333″ />

© Yosuke Otomo Styles et designs disponibles

Dans le passé, deux ateliers principaux produisaient la majorité des théières japonaises en fonte : Kibun-Do et Ryumon-Do. Confortues et souvent très ornementées, ces théières antiques ressemblent à des œuvres d’art. Si vous voulez en posséder un, vous devez rechercher un peu — et avoir une somme plus importante à épargner — car ils ne sont généralement disponibles qu’aux enchères.

Plus récemment, des ateliers dans la préfecture d’Iwate ont commencé collaborant avec des designers internationaux pour créer une nouvelle génération de produits tetsubin.

Certains designers comme Hisanori Masuda ont également produit eux-mêmes de la ferronnerie et des théières en fonte. Hisanori Masuda a fondé l’atelier Chushin Kobo à cet effet, créant une gamme de produits avec des méthodes traditionnelles mais un design contemporain. Parmi la collection Chushin Kobo, vous trouverez le design « Hiratsubo », qui rend hommage à la tradition tout en regardant à la maison dans des intérieurs modernes. La gamme de l’entreprise comprend également des bouilloires avec des poignées simples en bois, qui ajoutent une touche nordique subtile au design minimaliste japonais. D’autres théières Chushin Kobo présentent des détails inspirés de l’histoire japonaise et des motifs anciens de crête.

Fondé en 1902 dans la préfecture d’Iwate, Iwachu est devenu un chef de file dans la production de théière en fonte Nambu Tekki. Depuis ses débuts, l’entreprise fabrique des produits traditionnels en fonte et des théières, mais elle est devenue connue dans le monde entier grâce à sa gamme de théières vibrantes. En 1996, une boutique de thé spécialisée parisienne a fait une enquête spéciale, demandant des bouilloires aux teintes plus vives qui contrastent avec les théières noires ou brunes classiques. Après trois ans de recherche et d’essais, Iwachu a commencé à produire des bouilloires bleues, rouges, orange et vertes qui sont devenues incroyablement populaires dans toute l’Europe. La société vend maintenant ses produits dans le monde entier, de la Chine et de l’Asie aux États-Unis.

Les conceptions tetsubin d’Iwachu incluent les bouilloires vibrantes susmentionnées ainsi que des options plus traditionnelles. Dans cette dernière catégorie, vous pouvez acheter une théière avec un motif de points classique, minutieusement appliqué à la main avec une extrême précision. Des designs de style vintage sont également disponibles, y compris des théières avec des ornements et une couleur noire et dorée avec une patine de style ancien.

Quel que soit votre choix, obtenir une théière traditionnelle japonaise en fonte changera complètement votre façon de penser du thé. Cela peut vous faire redécouvrir la joie de boire du thé, encore une fois. Et il peut vous rappelez même pourquoi vous serez toujours un tealover.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons