Convention de stage professionnel : comprendre son contenu

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lorsque vous devrez effectuer un stage au sein d’une entreprise pour mettre en pratique votre formation, la convention de stage est le document que vous devrez avoir en votre possession en premier lieu. Il s’agit d’un document qui va principalement servir à décrire le déroulement du stage et ainsi le garantir dans les meilleures conditions possible, mais tout en restant dans le respect des lois et des règlementations en vigueur. Découvrez ainsi ce que devra contenir essentiellement votre convention de stage professionnel.

La véritable utilité d’une convention de stage

Un document obligatoire pour suivre un stage en entreprise, la convention de stage professionnel est un document qui est généralement rédigé par l’organisme de formation. Chaque établissement et université possède leur propre modèle pour ce genre de document, mais dans tous les cas, il met par écrit l’ensemble des points essentiels dans la réalisation d’un stage en entreprise. C’est donc à l’organisme de formation de rédiger tout le contenu de la convention, selon leur modèle spécifique, mais il sera signé par l’entreprise et l’étudiant concerné pour que le stage puisse être effectué dans les normes et les meilleures conditions possibles.

A lire aussi : Entretien d'une tombe, comment bien choisir son prestataire ?

Les principales clauses que doit contenir une convention de stage professionnel

Il est vrai que c’est à l’organisme de formation de rédiger entièrement le contenu d’une convention de stage professionnel, mais il doit cependant contenir 11 clauses obligatoires, des clauses spécifiant particulièrement les conditions de déroulement du stage. Ainsi, une convention de stage professionnel doit spécifier clairement la définition des missions qui seront confiées au stagiaire, mais aussi les objectifs du stage et l’encadrement réservé au stagiaire. Un stage devant être effectué dans une période précise, ce document va également spécifier ainsi les dates de début et de fin du stage. Y sera aussi indiquée la durée hebdomadaire maximale de présence du stagiaire dans l’entreprise, même pour la nuit, le dimanche ou un jour férié. Le montant de la rémunération et les modalités de versement et la liste des différents avantages qui seront offerts au stagiaire devront aussi figuré clairement dans la convention. Un stagiaire étant considéré comme un employé, il bénéficie également d’un régime de protection sociale qui sera aussi défini dans ce document. Les différentes conditions pour l’encadrement du stagiaire, les conditions de la délivrance de l’attestation de stage, les modalités de suspension et de résiliation du stage, ainsi que les conditions dans lesquelles le stagiaire est autorisé à s’absenter devront aussi être définies dans la convention de stage. Un dernier point, et non moins important, qui devra aussi être vu dans ce document sont aussi les clauses du règlement intérieur de l’entreprise qui sera appliqué au stagiaire.

A lire en complément : Quand devons nous remplacer sa batterie de téléphone Nokia ?

Partager.