Comment vérifier la réglementation acoustique de votre ville

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour vous, les organisateurs d’événement, de concerts publics, de festivals et les propriétaires des salles de sports, des discothèques et des bars qui diffusent de la musique intensifiée, la nouvelle réglementation acoustique ou NRA vous concerne et vous demande d’agir face aux problèmes de santé publique. Pas de panique, notre guide va vous aider à contrôler les nouvelles exigences de votre ville et à promettre le respect aux normes de votre établissement.

Pourquoi renforcer la réglementation acoustique ?

Les ondes sonores, dont la fréquence du bruit est élevée, ont des conséquences importantes au niveau de l’audition. Ceci est lié à la fatigue auditive et à la surdité définitive surtout pour les enfants et les personnes âgées. Ces impacts dépendent de la puissance du bruit, de sa durée et de sa récurrence. D’autres problèmes de santé sont aussi à lier à la propagation du bruit comme le stress, l’anxiété, l’éréthisme, les troubles cardiovasculaires, etc.

Lire également : Logiciel médecin pour la prise de rdv efficace !

Afin de préserver la santé publique, une nouvelle réglementation acoustique a été concrétisée par le décret n° 2017 – 1244 diffusé au Journal officiel le mercredi 09 août 2017. Le texte concerne la défense de l’audition du public exposé à des sons amplifiés dans les endroits publics ainsi que la santé des bordiers de cette ville.

Quelles sont les répercussions de l’application des réglementations acoustiques ?

L’application de la réglementation a attribué la limitation du bruit et la caractérisation d’une correction acoustique : 

A découvrir également : Les règles à respecter pour garantir sa sécurité en vélo

Parcourez notre site sur la réglementation acoustique.

La réduction de la valeur limite des niveaux de pression du bruit

Antérieurement, le seuil de la nuisance sonore au sein des endroits diffusant du bruit amplifié était limité à 105 décibels pondérés A sur 15 minutes. 102 décibels pondérés A est la nouvelle valeur réduite après la disposition du décret. La résultante des seuils des basses fréquences a diminué à 118 décibels pondérés C sur 15 minutes au lieu de 120 décibels pondérés C.

Pour les jeunes enfants de moins de six ans, le seuil des niveaux sonores ne doit pas dominer les 94 décibels pondérés A sur 15 minutes et 104 décibels pondérés C sur 15 minutes. 

L’accroissement du champ d’application de la réglementation

  • Les endroits ouverts comme les spectacles en plein air doivent mettre en œuvre les seuils des niveaux sonores.
  • Les endroits clos comme les salles de cinéma, les salles de concert, les discothèques et les bars sont également touchés.

Chacun est jugé comme co-responsable qui doit bien connaître ses obligations.

L’amende pour l’intolérance de la loi

En cas d’une intolérance de la réglementation acoustique, une amende de 15 000 euros a été fixée. Les équipements de sonorisation peuvent être retirés en guise de punition.

Les mesures nécessaires pour agir

Pour respecter les normes de l’isolation phonique, nous allons vous proposer des solutions adaptées à vos besoins : 

  • Diminuez la gêne liée au bruit
  • Améliorez la qualité de l’air pour réduire les nuisances sonores
  • Installer sa pompe à chaleur
  • Permettez l’ensoleillement des pièces principales.
  • Essayez d’effectuer la norme NF qui impose un entretien régulier des équipements.
  • Réduisez les temps de réverbération
  • Constituez des revêtements des surfaces existantes.
  • Construisez des cloisons de briques recouvertes d’enduit.
  • Rénovez votre revêtement de sol en moquette par exemple
  • Construisez dix aérodromes de secours.
  • Réalisez des travaux bruyants que les avions
  • Limitez les transmissions latérales du bruit
  • Installez des rideaux acoustiques
  • Poser une ossature métallique avec un isolant
  • Installez des protections vitrées fixes
  • Mettez en place votre faux plafond flottant suspendu
  • Protégez la laine de verre dans les combles
  • Respectez l’arrêté préfectoral
  • Diminuez la transmission des bruits
  • Évaluez l’émission vibratoire de la musique qui se propage
  • Rénovez votre établissement avec permis de construire à déposer en mairie
  • Réduisez la saturation du réseau routier existant
  • Diminuez les transmissions de bruit aérien

En conclusion, les solutions pour le confort rattaché à la réglementation acoustique sont très flexibles. Parmi ces larges sélections possibles, vous respecterez les normes en appliquant les mesures acoustiques qui vous conviennent.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons