Qui a découvert le diamant au juste ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si aujourd’hui vous voyez des bagues de fiançailles ou de mariage avec des pierres en diamant blanc sur les doigts de jeunes femmes de notre époque, ne croyez pas que ce fut aussi le cas pour les femmes d’antan, à l’époque où cette pierre précieuse était l’apanage des princesses et des reines.

 

Lire également : Conseils pour bien gérer l'impression en ligne de documents professionnels

Aussi étrange que cela puisse vous paraître, le diamant a une histoire millénaire, à l’époque des reliques et des guerres religieuses où la vie ne tenait qu’à un fil. Voici la véritable histoire de ce caillou étincelant que vous pouvez trouver, entre autres, dans http://www.diamantblanc.fr/.

 

Lire également : Astuces pour décourager les cambrioleurs

Le diamant, le fruit d’une histoire millénaire 

 

Jadis, il y a plus de 4000 ans, l’Inde était le centre du monde et du commerce. A cette époque, le diamant était vénéré comme un Dieu, car on lui attribuait le pouvoir de veiller sur les âmes et les lieux sacrés contre les forces du diable.

 

En tant qu’objet à la fois esthétique et protecteur, le diamant devait servir d’ornement de toute divinité. Cette pierre précieuse jouait également le rôle de protecteur des guerriers lorsqu’ils partaient sur le champ de bataille.

 

Où se trouve le diamant le plus pur sur terre ?

 

Si le continent africain est aujourd’hui le théâtre de guerres de diamant et autres métaux précieux, l’Inde était, avant lui, l’unique source de diamants blancs et autres avec de multiples gisements à travers tout le pays.

 

Jusqu’à maintenant, on parle encore de la présence d’un endroit unique au monde, situé sous un fleuve profond, entre Godavari et Krishna, où les plus purs des diamants au monde se cachent encore : Les diamants de Golconde.

 

En réalité, un diamant de Golconde est un diamant blanc d’une extrême finesse et d’une incomparable pureté dont tous les puissants de ce monde veulent s’accaparer. Par ailleurs, à part les Bouddhistes du continent Hindou, il y a également les Grecs anciens qui se représentaient les diamants comme les larmes pétrifiées de leurs Dieux qui doivent être transformés en objets de culte et de vénération.

 

Après avoir pris connaissance de l’histoire aussi fascinante que celle du diamant et sa symbolique à travers les périodes et les âges, cette petite pierre étincelante mérite abondamment tous les mérites qu’on lui attribue aujourd’hui, voire exige une plus grande estime à l’égard d’une pierre dont la symbolique et la valeur réelles ne sont jamais éteintes en dépit des guerres, des chaos et des passions que cette pierre a et continue à déchaîner.

 

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons