Verres à vin, voici pourquoi ils seraient utiles aux spationautes

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une substance particulière

Médecins et chercheurs sont désormais d’accord sur le fait que la consommation de petites quantités de vin au quotidien peut aider à maintenir un système cardiovasculaire sain, à éloigner les risques d’ictus et d’infarctus et par conséquent à prolonger l’espérance de vie. Le « secret » repose dans le resvératrol, substance avec une forte action antioxydante, typique du vin rouge.

Or, il y a quelque temps, une équipe de chercheurs de l’université de Strasbourg a découvert que le resvératrol pourrait également être utile aux spationautes qui pendant de longues périodes doivent vivre avec l’absence de gravité.

A lire en complément : Colonel Sanders : (sa taille, son poids) qui est sa femme ?

En effet, la substance exerce une action protectrice vis-à-vis de l’insulino-résistance et de la perte de masse osseuse, problèmes de santé qui apparaissent souvent au cours des missions spatiales.

Cependant, et même si nous les surprenons parfois en train de se livrer à certaines extravagances, nous ne verrons sans doute jamais des spationautes savourant un verre de Bordeaux ou de Chianti – aussi en raison du fait que l’absence de gravité ne permet pas d’être confronté à des substances liquides libres. Et pourtant  nous nous plaisons à penser qu’un jour les explorateurs de l’espace pourront, eux aussi, déguster un bon verre de vin dans leur station orbitale.

Lire également : Quelle est la recette miracle des parfums de la marque Boss ?

Déguster un vin… sur Terre

En attendant, les « terriens » peuvent continuer à se délecter de leurs spécialités œnologiques préférées dans les verres à vin produits par Bormioli Rocco, qui propose des objets en verre de haute qualité pour la maison.

De nombreux modèles de verres sont disponibles, avec ou sans pied ; cela donne ainsi la possibilité de choisir son verre à vin en fonction du lieu et du moment. Parmi les plus beaux fleurons du catalogue MyHome de l’importante entreprise italienne, on relève les verres de l’élégante ligne Cortina, idéaux pour la table de tous les jours et aussi disponibles pour l’eau, les cocktails et les autres boissons.

Le goût altéré en apesanteur

Pour les spationautes en mission, la dégustation d’un verre de vin n’est pas si simple. Effectivement, le goût des aliments et des boissons est altéré dans l’espace. Tout d’abord, il est difficile de faire circuler le liquide dans la bouche sans gravité ; le vin reste donc plus longtemps en contact avec les papilles gustatives, ce qui peut provoquer une saturation rapide du goût.

Les effets physiques sur l’organisme peuvent aussi affecter la perception du goût : la congestion nasale due aux sinus obstrués, par exemple, ou encore un malaise gastrique peuvent entraîner une diminution de l’intensité des saveurs ressenties.

Certains facteurs sont liés à l’environnement spatial : pression atmosphérique différente (nulle), absence de convection naturelle et microgravité pouvant modifier notamment les propriétés rhéologiques du liquide…

Dans ces conditions particulières dues à l’environnement extraterrestre hostile où séjournent nos astronautes courageux depuis maintenant plusieurs décennies déjà, quelle forme prendre pour un verre à vin adapté ?

Il faut avant tout que celui-ci permette au breuvage qu’il contient d’être suffisamment bien oxygéné, afin que ses arômes ne soient pas altérés par cette étape cruciale qui permet au bouquet final de se révéler pleinement dans toute sa complexité. Le modèle doit aussi être facilement manipulable sans risque de casse ou d’éclats potentiellement dangereux pour les équipements importants présents dans des conditions spatiales très exigeantes.

Face à ce défi, la société française Laurent Perrier a conçu un verre spécialement adapté aux conditions de l’espace. Ce verre avait d’ailleurs été choisi pour faire partie du voyage sur la station spatiale internationale (ISS) en 20… Il est spécifiquement prévu pour supporter les contraintes de pression.

Mais il ne s’agit pas simplement d’un simple conteneur : sa forme galbée permet une meilleure circulation du vin dans la bouche et facilite ainsi le travail des papilles gustatives.

Même si le plaisir de savourer un vin en gravité zéro n’est pas encore accessible au commun des terriens, nos connaissances actuelles nous permettent déjà d’envisager cette possibilité avec optimisme et créativité. Qui sait ? Peut-être que demain sera-t-il possible de trinquer autour du Soleil ?

Des verres spécialement conçus pour l’espace

Les verres utilisés par les astronautes pour boire leur vin sont donc spécialement conçus pour être utilisés dans l’espace. Ces verres sont souvent en plastique, afin de minimiser le risque de bris et d’éclats qui pourraient endommager les équipements ou blesser les occupants à bord de la station spatiale.

Ces verres ne sont pas seulement pratiques : ils ont aussi un design futuriste unique en leur genre. Leur forme est étudiée pour offrir une meilleure expérience gustative aux spationautes tout en tenant compte des contraintes liées à l’apesanteur.

Certains modèles disposent d’une surface intérieure texturée qui permet au liquide de mieux adhérer aux parois du contenant. Cela améliore le contact entre le vin et l’air, favorisant ainsi son oxygénation et sa dégustation.

D’autres verres présentent une forme galbée particulière qui englobe tout le visage du buveur, afin que celui-ci puisse plonger son nez dans le breuvage. Cette particularité permet une plus grande interaction avec la boisson lorsqu’on a affaire à un cru complexe.

Le choix des matériaux constitue aussi un élément important dans la conception des verres destinés au voyage spatial : légèreté, résistance mécanique élevée notamment face aux rayonnements ionisants… Autant d’aspects clés pris en compte dès la phase initiale de conception avant même les premiers tests sur Terre.

Face à cet engouement croissant autour du vin spatial exclusif, il est fort probable que de nouveaux modèles de verres destinés à l’espace soient développés dans les années à venir. L’intérêt pour le vin et sa dégustation ne s’arrête pas aux frontières terrestres : il est donc tout naturel que des chercheurs et concepteurs se penchent sur la question.

En attendant qu’une bouteille spéciale soit conçue pour résister aux pressions extrêmes de l’espace ou que des vignobles soient cultivés hors du système solaire, nos spationautes devront se contenter d’un choix limité mais néanmoins qualitatif en matière de vins disponibles en orbite autour de notre planète bleue.

Partager.