Le point sur la médecine esthétique douce et ses techniques

0

Nous connaissons depuis quelques années maintenant une médecine esthétique plus douce. En effet, interventions esthétiques ne signifient plus forcément chirurgie lourde. Des nouvelles substances, qui sont d’ailleurs bien souvent injectables, et de nouvelles techniques de pointe permettent de supprimer ou de modifier ce qui nous plaît moins sur notre silhouette : “Oubliez vos rides en quelques minutes ou quelques séances seulement !”. Injections, peeling, laser : faisons le point sur les différentes techniques de médecine esthétique…

Un large panel de techniques qui s’agrandira encore

Que ce soit avec le laser, la lumière pulsée, la mésothérapie, le peeling, les injections de botox ou d’acide hyaluronique, la radiofréquence tripolaire, les ultrasons, les skinboosters, les fils tenseurs, la médecine esthétique douce compte déjà tout un tas de techniques beaucoup moins invasives – voire pas du tout – permettant de corriger et de traiter nos imperfections de la peau. Les techniques non invasives pour rajeunir séduisent.

Cependant, les experts du domaine esthétique insistent sur le fait qu’il faut intervenir le plus tôt possible et de manière progressive pour obtenir un résultat naturel. En effet, plus on attend et plus nous désirons une manière plus agressive, plus le changement sera visible et donc moins naturel.

Le peeling

Nous entendons le plus souvent parler de peeling réalisé avec de l’acide glycolique ou de l’acide trichloracétique. Le plus commun est celui à base d’acide glycolique : il permettrait d’éliminer efficacement les couches plus superficielles de la peau et de lancer le processus de régénération cellulaire. Les pores de l’épiderme se resserrent alors pour obtenir un teint plus lumineux et un grain de peau qui s’affine.

Le peeling à base d’acide trichloracétique est, quant à lui, plus costaud. Il détruirait l’épiderme et ses couches superficielles dans le but lisser le grain de la peau et de stimuler la synthèse du collagène. Avec ce peeling, les cicatrices, cernes, ridules et taches sont atténués au bout de 4 semaines.

Le laser

Dans cette catégorie, nous retrouvons le laser fractionné, la lampe à lumière pulsée et le laser pigmentaire. Ils ont bien évidemment chacun leurs spécialités mais, de manière générale, ils permettent de supprimer les rides, taches (de vieillesse, de rousseur, etc.), certaines cicatrices, lentigos solaires, de tonifier et d’améliorer la texte de la peau, d’atténuer les rougeurs, etc.

Les injections

Les injections, quant à elles, visent plus à lisser les signes du temps qui passent assez efficacement. Nous retrouvons parmi ces injections celles à base de Botox, d’acide hyaluronique et de graisse (lipolifting). Chacune de ces injections a sa spécialité mais voici les avantages qu’elles peuvent nous procurer : relaxer un muscle à l’origine d’une ride d’expression (front, coin externe de l’œil, etc.), combler un pli et également remodeler son visage avec sa propre graisse ou simplement combler une ride. Les injections permettent également de redonner du volume et de réhydrater notre peau à l’aise d’un dosage précis qui se dégrade plus ou moins lentement.

Si vous souhaitez plus amples informations ou que vous désirez un avis sur ces différentes techniques en fonction de vos besoins, n’hésitez pas à visiter le site d’esthétique sans chirurgie.

Share.

Comments are closed.

Powered by themekiller.com