« Je n’arrive pas à dormir » : 3 conseils pour un sommeil de rêve!

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Chacun d’entre-nous a, un jour, éprouvé des difficultés à s’endormir. Lorsque la problématique devient récurrente, il convient toutefois de commencer à s’interroger… Ces cinq conseils devraient vous permettre de vous lover confortablement dans les bras de Morphée en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire! 

Rien de plus frustrant que de voir les minutes et les heures défiler sans jamais parvenir à fermer l’œil. Compter les moutons n’y change rien? Et si votre comportement était la cause de vos maux? Saviez-vous que sommeil et habitudes sont étroitement liés? Si le premier influe positivement ou négativement sur le deuxième, l’inverse est lui aussi bien vrai. Certaines actions, en apparence anodines, peuvent être désignées comme responsables de vos insomnies. Quelques exemples…

A découvrir également : Les aspects d’un jardin naturel sauvage

Le train du sommeil est passé

Mise en situation: ce soir, votre film préféré est diffusé à la télévision. Malgré votre fatigue, vous êtes bien décidé à ne pas en manquer une miette, peu importe ce qu’en disent vos bâillements et autres paupières lourdes.

Une fois le programme terminé, vous rejoignez votre lit, bien décidé à récupérer de votre journée épuisante. Bien que fatigué, il vous est désormais impossible de fermer l’oeil! La raison? Vous avez loupé le train du sommeil.

A lire en complément : DPE : en quoi est-ce obligatoire ?

Cycles du sommeil et cycles biologiques sont indissociables. Les symptômes précédemment décrits nous annoncent en réalité l’arrivée de ce que l’on peut assimiler à un train. Si nous choisissons de les ignorer, nous récupérons un certain gain d’énergie nous permettant d’attendre le suivant, annoncé en gare… une heure et demi plus tard.

Vous réfléchirez désormais à deux fois avant d’ignorer ces signaux, pas vrai?

Repas trop lourd et sommeil de plomb ne font pas bon ménage

Il est recommandé d’éviter d’engouffrer une énorme tartiflette quelques instants seulement avant de vous glisser dans vos draps sous peine de batailler longuement avec Morphée. Les repas trop lourds, qui restent sur l’estomac compliquent en effet l’endormissement.

Si vous ne souhaitez pas renoncer à la choucroute tant attendue, mieux vaut donc vous mettre à table en début de soirée.

Vous n’avez… rien fait!

Vous avez passé votre dimanche à ne rien faire? Il y a de fortes chances que votre temps d’endormissement s’en voit rallongé. Pour dormir, votre corps a besoin de se sentir fatigué. Or, une journée de procrastination n’induit que très rarement ce genre de ressenti.

Activité et sommeil ou repos et insomnie: je vous l’accorde, le choix n’est pas toujours aisé (surtout le dimanche!) 😉

Pour davantage de conseils encore, suivez Oscar, votre guide.

Partager.