Focus sur les différentes stratégies du Cloud pour les migrations d’applications

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour la migration des applications sur Cloud, une entreprise se trouve confrontée à plusieurs types de chemins. En principe, les utilisateurs s’apprêtent à faire le choix au moment de la découverte du processus et des compétences utiles sur les outils mis à leur disposition. Pendant ce temps, l’entreprise essaiera de définir son environnement, en déterminant le niveau de complexité des migrations à effectuer. Elle fixera par la suite la manière par laquelle il faut procéder pour chaque catégorie d’application.

La stratégie la plus simple de Cloud

Le chemin le plus emprunté sur Cloud en ce qui concerne les migrations d’application est le « Lift and Shift ». C’est une stratégie reconnue pour sa simplicité et sa rapidité. Le principe consiste à effectuer un déplacement direct des machines qui se trouvaient sur des datacenters historiques vers le Cloud. Pratiquement, cette méthode requiert moins d’effort que les autres options, car elle n’exige aucune modification de l’application. Ainsi, l’entreprise pourra migrer les applications sans devoir s’embrouiller à comprendre le processus de fonctionnement et d’installation.
Dans cette optique, le Cloud se porte comme une sorte de datacenter supplémentaire utile pour la migration massive des applications. Ce cas de figure se présente habituellement lorsqu’un datacenter est en projet de fermeture. Quant aux intervenants, l’entreprise peut contacter des équipes infrastructures. Toutefois, il importe de rappeler que la migration d’applications sur Cloud Azure via la stratégie « Lift and Shift » ne procure pas que des avantages. On y rencontre souvent des problèmes avec les hyperviseurs dans la configuration des machines, qui dans la plupart du temps sont difficiles à identifier. De plus, le temps nécessaire pour finaliser les copies est assez long et que le plus souvent, l’échec se remarque tardivement.

A voir aussi : Eco environnement : une société pas comme les autres en ressource renouvelable.

Autres stratégies : Replatforming et Cloudification

Dans le cadre d’un « Replatforming », un changement de plateforme sera effectué. Ceci concerne essentiellement les applications qui ne peuvent intégrer Cloud faute de compatibilité avec les systèmes qui y sont disponibles. A ce sujet, la seule modification touchera uniquement la couche OS. Dans le cas d’un replatforming multiple, la méthode se présentera comme une réinstallation de l’application. Par exemple, une application fonctionnant sur Solaris devra être modifiée pour pouvoir fonctionner sous Linux. En effet, le conseil et portage d’application sur Cloud Azure à travers un replatforming nécessite une bonne connaissance en procédé d’installation et en compatibilité avec les outils OS existants.
Avec la stratégie cloudification, vous obtiendrez les meilleurs avantages que la plateforme puisse mettre au service des utilisateurs. Il s’agit là d’une transformation intégrale d’une application pour que cette dernière s’adapte aux architectures de Cloud. Une conception de novo sera effectuée à travers plusieurs opérations comme l’auto-réparation, l’auto-scaling ou le loadbalancing. Cependant, le processus à suivre est plus long que les autres stratégies. Ainsi, l’entreprise choisira la stratégie selon ses besoins et ses moyens.

A voir aussi : Comment monétiser efficacement un site internet

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons