Le cosmétique halal : un marché porteur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans l’univers du cosmétique, de plus en plus d’entreprises proposent des produits exclusivement destinés à une clientèle musulmane. C’est un marché qui en train de prendre de l’ampleur et possède une réelle clientèle. Les marques misent alors sur des produits naturels, détox, bio et écologiques.

Un marché encore inexploré

Le marché du cosmétique halal n’a pas encore été pleinement exploité. Pourtant, malgré le fait que les musulmanes soient adeptes de voile, elles aiment particulièrement le maquillage et les produits de beauté. Autant dire qu’elles cherchent en permanence à allier beauté et recommandations religieuses. Dès lors, les produits dits « halal » sont naturels, détox, bio et écologiques, car il est assez rare d’en trouver de nos jours. Ce mot est d’ailleurs très en vogue et renvoie aux pratiques, notamment alimentaires, qui obéissent aux préceptes de la charia. Dès lors, il ne doit pas y avoir des résidus de porc ou d’alcool. Aujourd’hui, on voit de plus en plus de boucheries ou des espaces de vente d’aliments qui proposent ces produits à plusieurs millions de musulmans. Jusque-là, seul le secteur du cosmétique leur échappe et la tendance est en train de s’inverser. D’après une étude réalisée par Thomson Reuters, le marché du cosmétique halal en France représente plus de 56 milliards d’euros par an. Pour l’année 2017, elle pourrait atteindre le chiffre symbolique des 100 millions.

A lire aussi : Panic Room: Pour qui? Pour quoi?

Un marché très diversifié

Le marché islamique mondial se développe à une vitesse fulgurante, si bien que les plus grandes marques dans plusieurs domaines sont obligées de suivre le rythme, notamment http://citedelacosmetique.fr/. En effet, selon les estimations de Thomson Reuters, l’alimentation se taille la part du lion avec plus de 1700 milliards de dollars, dont 4215 milliards de produits certifiés halal. Le secteur des vêtements vient ensuite avec 243 milliards de dollars, dont 44 milliards destinés à la mode pudique. Les loisirs et les médias viennent en 3e position avec 189 milliards puis les voyages (151 milliards). La pharmacie (78 milliards) et le cosmétique (56 milliards) viennent en dernière position.

La fièvre du halal gagne l’Europe

Après avoir fini de s’installer aux États-Unis où il existe un véritable marché du Halal, la fièvre est en train de gagner l’Europe, notamment la France et l’Espagne. Il s’agit de pays où la population musulmane est assez forte et surtout très sensible par rapport à ces modes de pratiques. C’est sans doute pour cela que les produits halal dans le domaine du cosmétique n’ont pas hésité à proliférer dans le marché.

A lire aussi : Emploi à Marseille : quels sont secteurs d'activités qui recrutent ?

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons