Comment sont les routes au Maroc ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il est important pour les voyageurs en partance pour le Maroc de connaitre l’état des routes de ce pays s’ils souhaitent conduire une fois à destination. En effet, on enregistre une pluralité de catégories et toutes sont ouvertes à divers types de véhicules. Découvrez dans cet article plus de détails sur l’état des routes au Maroc.

Quel est l’état des routes au Maroc ?

Le Maroc fait partie des pays africains qui disposent sans doute des plus belles routes. Il comprend principalement deux catégories de routes que sont les routes nationales et celles provinciales. Il faut retenir que les panneaux de signalisation sont écrits en arabe et en français dans ce pays. Par ailleurs, de nombreux éléments font la beauté des routes au Maroc. Il s’agit des vieilles bornes kilométriques et des panneaux signalant la présence des dromadaires. À ceux-ci, s’ajoutent la présence des chèvres dans les arbustes épineux et la présence des vendeurs le long des voies.

A lire aussi : Que mettre dans la valise au Cambodge ?

Les routes nationales

Les routes nationales ont l’indicatif N accompagné d’un chiffre et sont au nombre de dix-huit. La carte routière nationale comprend d’importantes voies routières. Ces axes rapprochent les pôles fondamentaux qui favorisent les échanges d’ordre national et international même au niveau des frontières avec les pays frontaliers.

Le réseau routier est également composé des routes qui ont une grande envergure d’aménagement du territoire. Il est constitué des milliers de kilomètres absorbant le flux important de la circulation. Les usagers y ont accès gratuitement et tous les types de véhicules peuvent y circuler librement. Par ailleurs, c’est le gouvernement marocain qui prend en charge l’entretien et l’exploitation de ces routes.

A voir aussi : C'est l'été: accessoirisez votre piscine!

Les routes provinciales

Le réseau des voies provinciales rattache les routes de petite et moyenne envergure et constitue le plus important du réseau du Maroc. Ce réseau est étendu sur des milliers de kilomètres et a l’indicatif P accompagné de quatre chiffres. Pour estimer la qualité d’une route, il faut tenir compte de sa dimension, de son revêtement et de la fréquence de la circulation sur celle-ci.

Les voies R+

La carte routière marocaine comprend des routes codifiées R+ et relie les pôles d’importance partielle au réseau national. Le réseau régional abrite moins de 20% de la carte routière du Maroc sur une distance de plusieurs milliers de kilomètres.

aerial view of city near body of water during night time

Les pénétrantes et les voies express

Ces autoroutes sont codifiées par la lettre A accompagnée d’un chiffre. Leurs infrastructures sont réalisées conformément aux principes de l’Europe. L’accès à ces voies est payant, ce qui explique pourquoi elles sont souvent vides. Les panneaux de signalisation disposés le long de ces routes sont bleus. Ainsi, le réseau autoroutier du Maroc est composé des milliers de kilomètres classifiés en neuf parties.

Quant aux routes express, elles ne disposent pas de statut réglementaire au Maroc. Leur réseau est estimé à plus de mille kilomètres. Par ailleurs, les routes express en chantier se trouvent dans des régions montagneuses.

Conseils pour circuler librement au Maroc

Pour circuler librement au Maroc et éviter les problèmes, il faudra respecter certaines réglementations. Le respect des limitations de vitesse est un règlement qu’il faut particulièrement éviter de transgresser. En effet, les policiers font constamment des contrôles. Des agents de la police sont, à cet effet, présents au niveau des carrefours dans certaines régions du pays. Il faut également faire preuve de vigilance en circulation parce qu’il est possible que des enfants apparaissent subitement. Ceux-ci n’ont généralement pas les notions élémentaires du Code de la route et se permettent d’entrer en circulation selon leur bon vouloir.

Il est donc judicieux de rester concentré sur la conduite et ne pas se laisser distraire.  Par ailleurs, il faudra aussi respecter les feux disposés le long des routes. Il existe, en effet, des panneaux de signalisation dans les villes et villages du Maroc auxquels il faudra faire attention. Pour ceux qui souhaitent emprunter des voies payantes, ils doivent se préparer pour ne pas se faire renvoyer en cours de chemin. Entre autres, il s’agit des autoroutes. Pour cela, ils peuvent par exemple s’informer sur le coût à payer avant de prendre la route.

Partager.