Comment fonctionnent les CV fiscaux ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La puissance fiscale est une unité de mesure qui concerne uniquement les véhicules à moteur. Elle sert de repère pour établir les différentes factures nécessaires pour qu’un véhicule puisse rouler sur la voie publique. Au nombre de ces derniers, on distingue essentiellement la carte grise, le certificat d’assurance. De nos jours, la puissance fiscale est aussi utilisée pour mesurer les rejets polluants des voitures. Dans cet article, découvrez toutes les informations relatives à son fonctionnement et son application.

Le calcul des CV fiscaux d’un véhicule

Notée CV, la puissance fiscale d’une voiture correspond à la puissance maximale du moteur en termes de kilowattheure. Elle correspond aussi à l’émission du CO2 d’un véhicule en termes de gramme par kilomètre. Depuis le mois de juillet 1998, pour calculer la puissance fiscale d’un véhicule, on divise par 40 la puissance du moteur, puis on multiplie par 1,6. Le résultat issu de ce calcul sera additionné avec la valeur issue de la division de l’émission de C0 2 par kilomètres par 45.

Lire également : 10 choses à vérifier lorsque vous tombez en panne avant d’appeler l’assistance Renault

D’après les explications ci-dessus, on obtient la formule suivante : PF = (CO2/45) + (P/40) / 1,6 avec PF la puissance fiscale, CO2 l’émission de dioxyde de carbone et P la puissance réelle du moteur. La puissance réelle qui figure dans la formule du calcul de la puissance fiscale correspond à la puissance motrice de votre voiture qui a été amputée de l’énergie nécessaire pour le fonctionnement des accessoires périphériques. Elle est exprimée en kW.

Il est important de noter que cette formule de la puissance fiscale énoncée ici s’applique seulement en France. Le résultat issu de l’application de cette formule permet d’obtenir le nombre de chevaux fiscaux. Ceux-ci seront utilisés pour calculer votre assurance et votre carte grise.

A voir aussi : Vers une plainte contre Volkswagen aux Pays-Bas

Le coût d’un cheval fiscal

En France, le prix d’un cheval fiscal varie selon la région d’immatriculation du véhicule. En effet, chaque région est libre de fixer le tarif du cheval fiscal et appliquer d’éventuelles exonérations. Les exonérations sont généralement appliquées pour encourager l’achat de véhicules non-polluant. En plus du fait qu’elle varie d’une région à une autre, le prix d’un cheval fiscal est aussi susceptible d’évoluer d’année en année. La probabilité de l’événement contraire n’est pas aussi nulle.

Lorsque vous connaissez le prix d’un cheval fiscal dans votre région, vous pouvez facilement déduire le coût de la carte grise de votre véhicule. Pour y arriver, il suffit de multiplier le montant par le nombre de chevaux fiscaux. Par ailleurs, le poids de votre véhicule ainsi que son ancienneté sont susceptibles d’influencer le prix de la carte grise. En corse, le montant du cheval fiscal est le plus bas (27 £) de toute la France. La Bretagne, la Bourgogne-Franche-Comté, la Réunion et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur présentent des prix élevés (51 £ et plus).

Dans le reste de la France, le prix du cheval fiscal est compris entre 30 £ et 49,9 £. Si vous avez déjà votre carte grise, vous n’avez plus besoin de déterminer la puissance fiscale. Elle se retrouve au niveau de la mention P6 qui se retrouve au niveau du côté droit du certificat d’immatriculation.

Rapport entre le cheval fiscal et l’assurance

Plus la puissance fiscale d’un véhicule est élevée, plus son assurance peut coûter cher. En effet, une puissance fiscale élevée fait directement allusion à un véhicule doté d’une grande vitesse d’accélération. Cependant, l’excès de vitesse est impliqué dans 27 % des accidents mortels. Eu égard de ces chiffres publiés chaque année, les compagnies d’assurance établissent le coût de leur prestation en fonction de la vitesse des voitures de leurs clients.

Aussi, les véhicules puissants présentent une particularité relative à leurs pièces. Non seulement, elles sont très onéreuses. Mais aussi, elles sont un peu difficiles à trouver que les pièces destinées aux voitures communes. Par conséquent, les compagnies d’assurance se méfient des changements de pièces sur les voitures puissantes. Pour cela, les montants des garanties liées aux pièces détachées sont plus ou moins élevés en fonction de la puissance fiscale.

Partager.