Changement des conditions pour le label Swiss Made

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les conditions pour pouvoir utiliser l’appellation “Swiss made” ont été durcies. Cette nouvelle réglementation a été acceptée et accueillie positivement par les fabricants horlogers. Qu’est-ce qui va changer et quels sont les avantages de ce nouveau swiss made ?

Qu’est-ce que cela concerne ?

Tout d’abord, il s’agit uniquement de règles concernant le mécanisme de la montre elle-même et non le bracelet. Pour pouvoir bénéficier du label swiss made, 60% des coûts de revient de la montre devra être effectué en Suisse. De plus, le développement technique devra, lui aussi, être établi en Suisse. Et cela est également valable pour les montres connectées. Si la technologie est actuellement plutôt américaine, le CSEM (Centre suisse d’électronique et de microtechnique) planche sur le sujet.

A lire en complément : Un ferrailleur arrêté pour conduite de scooter en état d’ivresse

Il existe tout de même quelques restrictions définies afin de pas trop plomber le système et les fabricants. En effet, certains matériaux ou produits indisponibles en Suisse, ou en quantité insuffisante, seront exclus de ce coût de revient. Prenons l’exemple des pierres précieuses ; le prix d’un diamant sera retiré du coût de revient mais pas le sertissage !

Pour se mettre en ordre avec ces nouvelles normes, les horlogers auront deux ans. Cela laisse ainsi la possibilité aux fabricants de vider leurs stocks de matériaux.

A lire en complément : Addiction outrée des actualités des personnalités célèbres

Quels sont les avantages ?

Cette nouvelle loi appelée Swissness protégera non seulement l’appellation swiss made mais aussi le nom “Suisse” traduit dans n’importe quelle langue, la croix suisse ou des signes lui ressemblant. Parmi les avantages que cela va apporter, nous pouvons par exemple mettre en avant le fait que, dorénavant, les montres auront un pouvoir d’authenticité et de traçabilité sans égal.

Historiquement, la mention swiss made a été rendue obligatoire justement parce que l’horlogerie suisse était considérée comme bas de gamme et devait donc être distinguée des montres françaises et anglaises. Finalement, cette identification a permis aux montres suisses d’acquérir lentement de la notoriété jusqu’à devenir une véritable institution.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons