Trois aides au financement pour nos start-up

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ils sont nombreux les créateurs d’entreprise enthousiastes, fourmillant d’idées et sur le point de créer leur boîte. Sur le blog de Startup café, spécialiste des start-up, nous nous sommes penchés sur les divers financements auxquels les porteurs de projets peuvent avoir recours. Car au-delà des idées, c’est souvent ce qui leur fait défaut, l’argent. Nous avons choisi de traiter deux points aujourd’hui : le prêt d’honneur et les crédits solidaires.

Petit précis sur le prêt d’honneur

Parmi les aides au financement à considérer en premier, il y a le prêt d’honneur. C’est un véritable coup de pouce financier à taux zéro, destiné aux porteurs de projets ne disposant pas de suffisamment de fonds propres.

Lire également : Les bonnes options pour motiver ses employés avec le team building

Il sert à financer les investissements de départ (aménagement des locaux, domiciliation d’entreprise, matériel, etc.) ainsi que le besoin en fonds de roulement. Le prêt est alloué après sélection par un jury. Il ne requiert ni garantie, ni caution personnelle et est accordé à la personne elle-même. C’est pourquoi on l’appelle prêt « d’honneur ».

Les principaux réseaux pourvoyeurs de prêts d’honneur sont Initiative France et Réseau Entreprendre. Notez que certaines entreprises le proposent également dans le cadre d’un essaimage ou lorsqu’elles se constituent comme « sociétés de reconversion ». Tous les porteurs de projets peuvent y être éligibles, ainsi que les dirigeants d’entreprise de moins de trois ans, s’ils démontrent la viabilité potentielle de leur entreprise.

A lire en complément : Quelles sont les démarches pour créer son entreprise ?

Le montant du prêt varie selon les organismes et peut aller de 2000 à 50 000 voire 90 000 euros, pour les projets les plus innovants. Notez que le prêt d’honneur est un excellent « pass confiance » aux yeux des banques. Si vous avez réussi ce premier test, vous pouvez imaginer obtenir deux à trois fois le montant du prêt d’honneur auprès de votre banque.

Prêt solidaire & microcrédit

Les prêts solidaires ou microcrédits consistent à délivrer de petits montants pour créer ou booster une activité. Ils sont accordés par divers organismes tels que l’Adie, la Nef ou les caisses solidaires en lien avec l’attribution de prêts d’honneur.

Ces micro-crédits peuvent aller jusqu’à 10 000 euros et sont remboursables sur 48 mois maximum. Ils sont destinés à « tout type d’activité (vente sur les marchés, services aux particuliers et aux entreprises, bâtiment, artisanat, commerce en boutique, vente sur Internet, transport, restauration, etc.) et à tout type de statut ou régime d’entreprise (auto-entrepreneur, entreprise individuelle, règlement en CESU, EURL, SARL, etc.) », lit-on sur le site internet de l’Adie.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons