La sonde à oxygène: Définition et applications

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si vous êtes amateur de sports automobiles ou que vous aimez chouchouter votre bolide personnel, vous associez certainement la sonde à oxygène à une sonde lambda, cette sonde placée sur le pot d’échappement dont les mesures permettent d’améliorer l’efficacité du moteur. Toutefois, il existe d’autres applications de la sonde à oxygène. C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Qu’est-ce qu’une sonde à oxygène ?

Le principe général d’une sonde à oxygène consiste à comparer deux pressions partielles d’oxygène dans deux milieux gazeux différents. Grâce à un élément de mesure (la zircone), il est possible d’obtenir un rapport entre la différence des concentrations d’oxygène et la température de l’atmosphère de traitement. En alimentant la sonde à oxygène avec un gaz dont on connait la teneur en oxygène (soit l’air de référence), il est possible de déterminer le potentiel carbone et la concentration en oxygène de son atmosphère de traitement.

A lire également : Qu’est-ce que la propriété industrielle ?

Pour quelles applications ?

Les sondes à oxygène (hors sondes lambda) sont utiles pour de nombreuses applications. On les utilise notamment régulièrement au sein des laboratoires de recherche et des universités pour effectuer divers tests et expériences mais aussi dans l’industrie céramique ou les potiers qui doivent satisfaire de hautes exigences. Les sondes à oxygène permettent de faire des économies d’énergie de combustible, d’obtenir des couleurs d’émaillage fiables ainsi que de réduire la pollution de l’air.

Les sondes à oxygène peuvent être utilisées aussi bien dans des four à gaz que dans des fours à bois. Elles peuvent supporter de très hautes températures puisqu’elles peuvent fonctionner jusqu’à 1700 degrés Celsius (ou 3100 degrés Fahrenheit).

A voir aussi : Quels vêtements et chaussures pour les professionnels des espaces verts ?

Il existe différents types de sondes à oxygène puisqu’elles varient en fonction de l’utilisation qui en est faite. Certaines disposent ainsi d’une protection céramique, d’autres sont développées pour des températures sous 600 degrés C° ou encore exclusivement pour les laboratoires de recherche et les universités.

Pour en savoir plus sur les sondes à oxygène, n’hésitez pas à vous rendre sur econox.ch

 

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons