Racheter son crédit immobilier : est-ce le meilleur moment ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les crédits au plus bas, faut-il renégocier ?

signature-du-credit-immobilier

A lire également : Perp ou assurance vie ?

Conscient de la baisse des taux des crédits immobiliers comme rarement nous l’avons vu en France ces dernières années, les Français se ruent vers leurs banques ou les organismes de rachat de crédit.

En effet ceux-ci devraient réaliser une de leurs meilleures années avec cet afflux de demande qu’ils ont d’ailleurs du mal à traiter.

Lire également : Combien de photos mettre sur une annonce de vente de voiture ?

Il est tout à fait concevable en effet que les prêts standards soient très prisés en ce moment vu les taux très bas des prêts immobiliers.

Les banquiers voient cependant arriver les primo-accédant avec un peu plus de méfiance.

En effet vu la conjoncture et la crise de l’immobilier en Europe, ceux-ci sont plutôt très méfiants sur les crédits qu’ils accordent pour ne pas risquer les défauts de paiement.

A l’inverse des personnes déjà propriétaires, profiter de ces taux de crédit plus qu’attractifs est bien plus difficile pour les futurs acquéreurs.

Ceux-ci doivent en effet monter un dossier parfait pour pouvoir prétendre à un crédit immobilier.

Autant vous dire que la tenue des comptes doit être parfaite et que les défauts de paiement quel qu’ils soient ne sont pas tolérés par les banquiers.

A l’inverse les propriétaires eux se voient accueillir les bras ouverts par les banquiers et les organismes de rachat de crédit.

Maintenant, est-il toujours opportun de faire racheter son crédit ?

Rien n’est moins sûr étant donné que trois facteurs doivent être pris en compte :

  • La différence entre le taux initial et le taux actuel pratiqué devrait être de 0.50 points
  • La part des intérêts restants dus par rapport au capital
  • Etre dans les premières années de remboursement.

Il est donc fortement recommandé d’analyser comme il se doit les avantages et inconvénients à racheter son crédit immobilier.

Il serait certainement aussi judicieux de voir si la même chose en terme de renégociation pourrait être fait avec l’assurance de votre prêt immobilier.

 

Les avantages et les inconvénients du rachat de crédit immobilier

Le rachat de crédit immobilier peut présenter certains avantages. Il permet de baisser le montant des mensualités à rembourser en allongeant la durée du prêt. Cela peut être intéressant pour les personnes ayant des difficultés financières passagères. Cela permet aussi de bénéficier d’un taux plus attractif avec potentiellement une économie sur le coût total du crédit.

Il y a aussi quelques inconvénients à prendre en compte avant de se lancer dans un rachat de crédit immobilier. Effectivement, cette opération engendre souvent des frais supplémentaires (frais de dossier, frais de garantie…) qui peuvent s’avérer importants et réduire l’économie réalisée grâce au nouveau taux d’intérêt. Allonger la durée du prêt implique aussi un coût supplémentaire lié aux intérêts payés sur une période plus longue.

Il faut prendre en compte que la renégociation avec sa propre banque peut être tout autant avantageuse qu’un rachat auprès d’un autre établissement financier. Il faut consulter les conseillers bancaires.

Bien que les taux actuels soient attractifs et que la demande de rachat de crédit immobilier soit en forte croissance, il faut prendre une décision importante telle que celle-ci. Il ne faut pas oublier qu’une renégociation avec sa propre banque peut être tout aussi avantageuse qu’un rachat auprès d’un autre établissement financier.

Comment trouver le meilleur taux pour son rachat de crédit immobilier ?

Vous souhaitez effectuer un rachat de crédit immobilier, mais comment trouver le meilleur taux ?

La première étape consiste à faire une simulation en ligne des offres. Plusieurs sites internet proposent ce service gratuitement. Il suffit de renseigner quelques informations telles que la durée restante du prêt, le montant des échéances, etc. Les résultats obtenus permettent alors d’avoir un premier aperçu des différentes offres disponibles sur le marché.

Il ne faut pas hésiter ensuite à contacter les banques et autres organismes pour leur demander leurs propositions. Cela peut se faire par téléphone ou par email.

Une fois les offres reçues, vous devez comparer tous les éléments tels que :

  • Le taux d’intérêt annuel effectif global (TAEG)
  • Les frais annexes car ils peuvent être différents selon l’organisme choisi.

Il reste néanmoins conseillé de lire attentivement toutes les clauses contractuelles avant toute signature.

Il est possible de négocier certaines choses avec son organisme financier actuel ou encore celui qui propose la meilleure offre telle qu’une diminution des frais annexes. Ils seront souvent prêts à ajuster leur proposition pour vous garder comme client.

Si vous optez pour un rachat auprès d’un autre établissement financier, il faut bien prendre conscience que cela implique une nouvelle demande de crédit ainsi que certains frais liés aux garanties telles qu’une hypothèque ou une caution. Il faut donc anticiper sur ces coûts supplémentaires qui peuvent rendre l’opération moins rentable qu’une simple renégociation de prêt.

Partager.