Quelles sont les options de reconversion professionnelle à 40 ans?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Votre métier vous déplaît, chaque jour travaillé ressemble au précédent : vous avez acquis le confort d’un CDI mais vous vous sentez morose. Vous êtes demandeur d’emploi et le marché du travail est saturé : vous souhaitez vous reconvertir et même créer votre propre société… Quelles que soient les raisons pour changer de métier, à 40 ans, l’âge ne doit pas être un frein pour adopter un nouveau chemin. Avez-vous pensé à la reconversion professionnelle? Avant de franchir cette étape, il est préférable d’avoir toutes les cartes en main:

FAITES UNE MISE AU POINT PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE

Il est temps de vous définir et de connaître vos attentes exactes.

Vous devez, avant tout, prendre le temps de vous poser les bonnes questions et d’y répondre franchement. Quel est le travail recherché? Quel poste voudriez-vous occuper? Vous sentez-vous une âme de manager? Quels sont vos atouts? Que pouvez-vous faire et ne pas faire? Êtes-vous prêt à changer de région? Avez-vous un hobby qui pourrait devenir votre profession?

Parlez-en à votre entourage, si vous avez une famille. Un nouveau travail peut tout bouleverser financièrement et socialement. Est-ce que votre famille est d’accord avec vous? Mettez en avant les points positifs du changement de situation.

Si vos réponses sont sincères, vous pouvez continuer les étapes suivantes.

ÉTUDIEZ LE MARCHE DU TRAVAIL

Étudiez les offres d’emploi pour connaitre les secteurs et les entreprises qui recrutent. Si vous en avez la possibilité, parlez aux professionnels du métier pour peser les pour et les contre. Pour changer de profession et entreprendre une formation qualifiante, il vaut mieux que vous vous dirigiez vers un secteur en pleine expansion et qui vous plaise.

FAITES UN BILAN DE COMPÉTENCES

Vous êtes demandeur d’emploi, un bilan de compétences peut vous être proposé. Si vous êtes encore salarié, vous pouvez en demander un sans que votre employeur le sache.

Un bilan de compétences vous permet de faire le point au niveau professionnel mais aussi personnel. Vous êtes considéré de façon subjective, comme un ensemble en relation avec le monde du travail et les autres. Le bilan rassemble vos compétences, vos atouts, vos objectifs. Il définit un projet professionnel qui peut éventuellement vous amener dans un centre de formation.

Il débute par un entretien avec un conseiller. Ensuite, vous devez remplir un questionnaire concernant vos connaissances, votre expérience, vos aspirations, vos aptitudes. Au final, un rapport regroupe les données avec les pistes à suivre vers la voie qui vous intéresse.

POURQUOI VOUS RECONVERTIR ?

Vous avez fait le choix de vous reconvertir. Avec un autre emploi, dans un autre secteur, vous avez la possibilité d’évoluer, de faire reconnaître votre potentiel et vos compétences. Vous pouvez retrouver vos motivations et votre dynamisme. Enfin, vous pouvez obtenir un salaire à la hauteur de vos espérances.

Sans formation dans un établissement spécialisé, il est difficile d’envisager une reconversion professionnelle. La formation, qui a une durée de un à trois ans, vous permet d’entrer dans la vie active avec tous les acquis nécessaires.

Environ 83% des personnes qui seraient licenciées, selon un sondage de l’Ipsos, voudraient se reconvertir. Certains bureaucrates, las de la vie parisienne, ont franchi le pas et se sont reconvertis avec bonheur dans l’agriculture ou dans l’élevage des chèvres. D’autres ont suivi leur rêve d’enfant et se sont lancés dans les métiers manuels: ils sont devenus boulangers ou cuisiniers. Vous avez choisi les métiers de l’optique. ISO forme des monteurs lunetiers en six mois et prépare en 18 et 24 mois, des diplômes d’opticiens.

LE FINANCEMENT

Pour le financement, si vous êtes demandeur d’emploi, renseignez-vous auprès de Pôle Emploi. Si vous êtes en CRP (Convention de Reclassement Personnalisé), en accompagnement CTP (Contrat de Transition Professionnelle) ou en CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle), vous pouvez bénéficier de l’aide individuelle à la formation AIF et continuer à être rémunéré.

Si vous êtes salarié, vous pouvez demander à votre employeur un congé individuel de formation ( CIF ) pour suivre une formation qualifiante. Vous continuerez à être rémunéré pendant cette période. Vous avez la possibilité de financer cette formation avec le compte personnel de formation (CPF), qui totalise les heures de formation acquises au cours de l’activité salariée d’un employé.

La seule idée de franchir le pas et d’entamer une formation qualifiante peut faire peur à certains et devenir un obstacle. Participez aux ” Journées portes ouvertes ” des écoles de formations pour vous conforter dans votre décision. Si les risques de l’échec sont évalués, l’avenir peut se montrer souriant. Votre souhait est de donner un autre envol à votre carrière ou de changer de vie simplement, le défi est à relever: il suffit de le vouloir et de rester motivé.

A 40 ans, il n’est pas trop tard pour vous reconvertir et vous inscrire dans une cession de formation. Certains organismes proposent des formations spécialement pour les personnes en reconversion professionnelle comme les formations d’optique pour être opticien.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons