Que faire avant de se séparer ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il est toujours difficile de se séparer de l’homme ou de la femme avec qui on a passé une partie de sa vie. Pourtant, le divorce est devenu une réalité pour les 1/3 ou même presque la moitié des couples mariés actuels. Avant de vous lancer dans la procédure de divorce, voici un guide dans le but de mieux rationaliser le choix de la séparation.

Les raisons du divorce

Le couple lui-même bat de l’aile depuis un long moment déjà. Toutefois, on essaie encore de sauver le peu d’amour qui reste de peur de penser à la séparation. Si vous êtes encore dans cette phase, cela signifie que vous avez peur de prendre la mauvaise décision. Pourtant, il existe des problèmes auxquelles la séparation constitue la seule et unique solution. Il s’agit par exemple de :

A découvrir également : Le magasin Pépin de pomme

–          la violence conjugale ;

–          la violence psychique ;

A voir aussi : Choisir une bonne mutuelle dentaire

–          l’absence d’amour ;

–          l’infidélité ;

–          etc.

Il ne faut surtout pas prendre cette décision uniquement sur un coup de tête.

Savoir se poser les bonnes questions

Il est douloureux de penser qu’on va devoir quitter son partenaire. Afin de rassurer au mieux votre conscience que c’est la meilleure chose à faire, posez-vous les bonnes questions :

–          Est-ce que je suis heureux (se) en couple ?

–          Si je suis malheureux (se), pourquoi je reste avec lui/elle ?

–          Qu’est-ce qui m’attache à lui/elle ?

–          Est-ce que j’aime la compagnie de cette personne ?

–          Y a-t-il des ressentiments non exprimés de ma ou de sa part ?

–          Pourquoi ai-je envie de partir ?

–          Quels sont mes avantages dans ce divorce ?

Entamer la procédure

Quand tout semble être clair, il est temps de penser au choix de la meilleure solution de séparation. Le premier pas à accomplir est l’annonce de votre décision à votre époux (se). Il faudra ensuite faire appel à un avocat pour le cas d’un divorce accepté, pour faute, pour altération définitive du lien conjugal ou encore pour la séparation de corps. Dans le cas d’une rupture par consentement mutuel, les antagonistes peuvent bénéficier du service d’un seul et même défenseur. Ce dernier doit accompagner son client jusqu’à la fin de cette démarche. Le juge de paix peut également intervenir lors d’une séparation à l’amiable.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons