la tech au service du gratuit et de la culture

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le royaume de la technologie ressemble bien plus souvent à Game of Thrones qu’à la Petite maison dans la Prairie. Voilà pourquoi notre rédaction est heureuse de mettre un coup de projecteur sur un projet à la fois gratuit et culturel. Il s’agit là, sans doute, du renouveau du direct Radio en ligne et plus précisément des web radios en ligne.

Webradios : un contexte exigu

Nul n’ignore que la mise au point d’un projet web de qualité est chronophage et coûteux. Ainsi, l’immense majorité des radios en général et des webradios en particulier subissent les contraintes suivantes :

  1. Obligation de se spécialiser dans un genre musical ou éditorial pour atteindre des “parts de marché” et autres populations ciblées et segmentées. ex : L’humour avec Rires & Chansons, le Rap avec Skyrock, la variété française avec Chante France ou le Jazz avec TSF Jazz. Idem pour la grande majorité des start-ups radio.
  2. Dans un contexte publicitaire très affaibli et concurrentiel, les stations de radios sont contraintes de multiplier les spots publicitaires au risque de lasser leurs audiences. De plus, en France, les publicités radios sont connues, en 2017, pour être pour le moins ringardes.
  3. La radio musicale doit faire face à la concurrence des services de streaming audio tels que Deezer, Spotify ou Google Play Music. La majorité de ces services proposent des playlists “intelligentes” souvent rebaptisées Radio. Il en est de même pour Youtube qui propose quantité de contenus audios gratuitement.

Streaming : le serpent se mord la queue

Comme nous l’avons vu, la proposition musicale moderne, via les nouvelles technologies est soit :

  1. Gérée par des algoritmes
  2. Ultra spécialisée

Dans les deux cas, l’auditeur amateur de musique est littéralement enfermé dans un genre musical. De plus, les algoritmes et les programmateurs (pressés par les enjeux commerciaux) privilégient systématiquement les “gros” artistes qui – chacun le sait – ne sont pas toujours les meilleurs. Ainsi, de plus en plus d’auditeurs sont frustrés dans leur recherche de musiques différentes, qu’elles soient modernes ou passées.

L’écoute de la musique implique une recherche sans cesse renouvelée de nouvelles sensations.

Trouver cet équilibre entre confort d’un morceau connu et joie d’en découvrir de nouvelles : tel est le challenge qu’a relevé la petite équipe d’IdaRadio.fr

idaRadio. fr : Direct Radio gratuite, sans pub et généraliste

La première étape du succès d’Ida Radio a été de former un pool soudé de mélomanes chevronnés : musiciens, disquaires et spécialistes de leurs genres afin de convaincre un designer renommé, Léopold Dumont et une prestigieuse agence de web design, Takuya de les accompagner dans ce projet. Un projet monté comme une grosse start up.

Objectifs :

  • Offrir une expérience multimédia totale et professionnelle. Le site internet propose des news et des graphismes de haute qualité. Il fonctionne aussi bien sur ordinateur que sur tablette ou smartphone. IdaRadio.fr se distingue par un équilibre entre esthétique, pratique et humour.
  • Proposer une sélection musicale pléthorique (6000+ morceaux différents sont programmés) et de très grandes qualité sonore.
  • Parvenir à financer les droits d’auteurs sans avoir recours à la publicité afin de soulager les oreilles et les cerveaux de ses auditeurs.

Conclusion

Ida Radio parvient à offrir une programmation musicale agréable et diversifiée qui convient à tous les mélomanes, qu’ils aiment l’electro, le rock, le jazz, le reggae, le funk, la chanson française ou le rap.

Pour écouter idaRadio : https://idaradio.fr

 

La Rédaction

 

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons