Immobilier : hausse des prix dans les grandes villes

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le marché immobilier français connaît un véritable changement, ce qui explique le fait que les prix continuent à grimper. Pour beaucoup de ménages il est même devenu inenvisageable de se loger dans les grandes villes de France. Dans certaines, les prix des biens anciens ont ainsi plus que triplé en l’espace de seulement quelques années. Entre autres, Bordeaux et Paris sont les plus touchées par cette hausse des prix, avec bien entendu, la capitale en tête.

A Bordeaux

Selon l’agence Square Habitat Bordeaux Nansouty, le prix de l’immobilier dans la ville de Bordeaux a connu une hausse de plus de 15% il y a de cela une année. Ce qui serait, selon eux, sans précédant dans son histoire. En régions, on peut constater un contraste des prix. Étonnamment, ces derniers se sont même mis à baisser d’un taux de 0,5% depuis quelques mois. Néanmoins la capitale girondine inscrit une plus grande hausse comparée aux autres villes de France. Ainsi, le tarif moyen au mètre carré est actuellement estimé à 4250 euros pour un appartement et 3890 euros pour une maison.

A Paris

On peut dire sans surprise que la capitale détient le record en termes de prix de l’immobilier. Ceci est causé par une augmentation significative de la demande par rapport à l’offre de biens disponibles, et ce malgré les taux d’intérêt qui sont pour l’instant stagnants sur les 20 dernières années. En ce moment, Paris enregistre des prix époustouflants de 9006 euros/m² en moyenne pour un appartement et de 9654 euros/m² pour une maison. En ce qui concerne les studios et autres petites surfaces, l’augmentation est estimée entre 0,5 et 2,5%. Selon le baromètre mensuel établit sur la ville, les prix grimperaient même jusqu’à des moyennes supérieures à 10 000 euros dans certains de ses arrondissements.

Les autres grandes villes

Hormis les deux grandes villes mentionnées plus haut, il existe d’autres parties du pays qui connaissent des changements significatifs pour ce qui est du prix de l’immobilier. En effet, si certains connaissent plutôt une hausse, d’autres voient une petite baisse qui peut signifier beaucoup pour les primo-accédants. Explications.

Evolution dans les capitales régionales

Les avancées à Marseille démontrent qu’un appartement s’y vend en moyenne à 2415 euros par mètre carré et une maison, dans les 3180 euros par mètre carré. La ville connaît ainsi une variation moyenne de +0,4% depuis un mois et de +0,1% en un an. En ce qui concerne Lyon, le prix moyen du mètre carré y est de 3875 euros pour un appartement et de 4140 euros pour une maison. Cette ville connaît une variation moyenne de +0,7% depuis un mois et de +8,2% depuis un an. Quant à Nice, le prix moyen du mètre carré y est de 4074 euros pour un appartement et de 4664 euros pour une maison. A noter que cette ville connaît une variation moyenne de +0,1% depuis un mois et de +4,1% en un an.

Une forte demande malgré les prix

Si l’on a constaté que les tarifs de l’immobilier dans les capitales régionales sont plus ou moins élevés, cela n’empêche pas la demande d’y être conséquente. D’ailleurs selon le site Détective Banque, de plus en plus de futurs propriétaires se lancent dans des recherches de financement afin d’acquérir des logements dont les tarifs ne sont pas toujours accessibles.

Comment devenir propriétaire malgré les prix élevés ?

Bien que bon nombre de villes de France disposent de biens immobiliers proposés à des prix élevés, il reste possible pour de nombreux particuliers de devenir propriétaire. Pour cela, il existe certaines astuces à mettre en place, qui pourront venir directement réduire le coût d’un projet d’achat immobilier. Par exemple, mieux vaut passer par un particulier plutôt que par une agence pour acheter un logement, une démarche qui permet de faire des économies certaines vis à vis de la commission que facture l’agence immobilière. Pour ce faire, il existe de nombreuses plateformes mettant en relation acheteurs et vendeurs telles que Leboncoin ou entreparticuliers.

Autre astuce : acheter un logement qui est actuellement occupé par un ou plusieurs locataires. En effet, cela permet de réduire jusqu’a 30 % du coût du logement total. Cependant, les biens déjà occupés sont relativement rares, aussi renseignez-vous bien auprès de plusieurs agences immobilières au préalable.

Enfin, dernier conseil, privilégiez les logements à rénover. En effet, acheter un bien qui nécessite la réalisation de travaux sera vendu beaucoup moins cher. Bien entendu, il faut compter le coût des travaux dans le coût global du bien afin de voir si la décote sera intéressante ou non pour le futur acquéreur. Attention à bien faire estimer le prix des travaux par un expert, histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise une fois le bien acheté.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons